Économie
17:26 19 février 2009 | mise à jour le: 19 février 2009 à 17:26 Temps de lecture: 4 minutes

Raymond Bernier réaffirme ses priorités dans Montmorency

La rénovation de l’aréna Gilles-Tremblay et la réévaluation du plan de développement du Parc de la Chute-Montmorency pour y inclure la construction d’un hôtel haut de gamme en partenariat avec l’entreprise privée seront au coeur des priorités du député provincial de Montmorency, Raymond Bernier, au cours des prochains mois.

Comme il en avait fait part durant la dernière campagne électorale, le député libéral a réaffirmé ses intentions au BEAUPORT EXPRESS, mercredi dernier, à l’occasion de l’ouverture officielle de son nouveau bureau de comté aménagé au, 640, rue Adanac, au rez-de-chaussée de l’édifice propriété de Excavation Garco dans le parc industriel de Beauport.
«Je ne suis pas contre le projet de construction d’un complexe deux glaces à proximité de la Bibliothèque Étienne-Parent lancé, l’été dernier, par le maire de Québec, Régis Labeaume, mais je considère qu’il y a moyen de rénover l’aréna Gilles-Tremblay à moindre coût. On parle de travaux estimés à plus de 8, 5 M $ et je crois que c’est trop élevé. J’ai rencontré en début de semaine le vice-président du comité exécutif de la Ville de Québec, François Picard, qui pilote les dossiers d’infrastructures municipales et j’espère revoir l’évaluation de ces coûts de réfection et maintenir cet aréna dans le secteur est de l’arrondissement de Beauport parce qu’il répond très bien aux besoins des amateurs de hockey et de patinage artistique depuis plus de 35 ans. Il faut voir c’est quoi l’essentiel. Les gens ne se plaignent pas de l’esthétique. La structure en acier est encore bonne. Ce qu’ils veulent, ce sont des équipements de proximité. S’il y a possibilité de jumeler la réfection de Gilles-Tremblay avec la construction du complexe deux glaces, je verrai si le gouvernement du Québec peut aider financièrement par l’entremise du programme d’infrastructures sportives du ministère de l’Éducation du Québec», a affirmé M. Bernier, qui appuie depuis le début les démarches de la conseillère du district de la Chute-Montmorency, Carole Bégin-Giroux, dans ce dossier.

Projet d’hôtel au Parc de la Chute-Montmorency

La construction d’un hôtel haut de gamme en partenariat avec l’entreprise privée au Parc de la Chute-Montmorency figure aussi dans les priorités du nouveau député libéral. «J’ai eu un entretien récemment avec la ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, Line Beauchamp, dont relève la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ), propriétaire du site, et je lui ai demandé de mettre sur pied une table de travail pour réaliser une mise à jour du plan de développement du Parc de la Chute-Montmorency. Il y a des promoteurs privés qui sont intéressés à un projet d’hôtellerie. C’est une bonne nouvelle que des groupes démontrent leur intérêt au développement économique de ce site magnifique à fort potentiel touristique et il faudrait vite en profiter», soutient M. Bernier.

Bonifier les fêtes du 375e de Beauport

À titre de nouveau président de la Commission de la culture, M. Bernier a aussi mentionné au BEAUPORT EXPRESS son désir de bonifier le budget accordé aux célébrations des fêtes du 375e anniversaire de Beauport qui se dérouleront tout au long de 2009.
«J’en ai discuté avec le responsable de la vie culturelle à l’arrondissement de Beauport, Denis Couture, et j’attends maintenant les demandes de projets d’organismes de loisirs qui veulent souligner de façon particulière ce moment historique. On pourrait même aller plus loin avec la Commission de la Capitale Nationale. J’en ai parlé avec le pdg et ancien maire de Beauport, Jacques Langlois. S’il est trop tard cette année pour mettre un projet de l’avant, ce sera pour l’an prochain, il n’est jamais trop tard pour bien faire», estime M. Bernier.

Articles similaires

09:36 29 mai 2021 | mise à jour le: 29 mai 2021 à 09:36 Temps de lecture: 2 minutes
Des nouveaux venus

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *