Actualités
15:20 20 mai 2021 | mise à jour le: 20 mai 2021 à 15:21 Temps de lecture: 3 minutes

La transformation des Galeries de la Canardière commence

La transformation des Galeries de la Canardière commence
Le début du chantier de la phase 1 qui comprendra des stationnements souterrains pour les résidents. Photo Métro Média – Jean Carrier

IMMOBILIER. Le secteur d’Estimauville continue de recevoir des projets innovants avec le quartier Nuvo, qui prendra place dans le stationnement des Galeries de la Canardière. Un autre projet qui donne un sérieux coup de barre à la transformation du secteur avec l’arrivée des édifices de la CNESST, de l’Agence du revenu du Canada et du projet de Médicago.     

La classique pelletée de terre, le maire Labeaume était en grande forme. Photo Métro Média – Jean Carrier

«Nous parlons de trois phases distinctes qui donnent trois tours d’habitation de dix étages pour 426 unités de condos locatifs. Nous voulons aussi revamper le centre d’achat. L’ensemble du projet est estimé à 150M$. La première phase comportera 126 unités et sera livrée en juillet 2022», précise le président-directeur général de A7 Immobilier, Philippe Charbonneau.

Le promoteur avoue que le projet de tramway a été un argument important au moment de faire l’investissement. «C’est certain que la proximité du tramway a aidé à prendre la décision. Cependant, cela faisait longtemps que l’on voulait investir dans la région de Québec. Nous sommes dans un secteur en plein développement et c’est central avec plusieurs services de proximité à portée de la main. Nous pensons être en mesure d’attirer des jeunes professionnels avec des logements de bonne qualité à des prix abordables.»

Un modèle à suivre?

Pour le maire de Québec, Régis Labeaume, le projet pourrait servir de modèles pour beaucoup de petits centre d’achats dont l’avenir est nébuleux.

«Si on enlève les gros joueurs comme Place Laurier, Place Sainte-Foy et les Galeries de la Capitale, il y a près d’une vingtaine de plus petits centre d’achats dans la région qui se posent des questions sur leur futur. Je pense que de trouver des partenaires d’affaires pour exploiter des surfaces de stationnement qui ne sont pas utilisées est intelligent pour assurer la continuité de leurs services. Je crois qu’il y aura beaucoup de projets similaires dans les prochaines années.

Fier des changements

Régis Labeaume n’a pas mâché ses mots pour qualifier de grande réussite la transformation de l’environnement du secteur d’Estimauville.

«Il n’y a pas de secret, la Ville a investi de l’argent et du temps. Pour les nouvelles tours à bureau dans le secteur, on parle de près de 4000 travailleurs avec des salaires moyens d’environ 80 000$. Pour Médicago, je croirais que c’est supérieur à ce montant. C’était Beyrouth ici il y a quelques années, les choses se sont grandement améliorées.»

Les récentes tours à bureau du secteur d’Estimauville. /Photo Métro Média – Jean Carrier

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Pierre Dupont

    Ce n’est pas le début d’un agrandissement du centre d’achat…c’est le début de sa mort, pour la construction de condos !!!