Actualités
10:50 2 avril 2021 | mise à jour le: 2 avril 2021 à 10:50 temps de lecture: 3 minutes

Visite virtuelle de Pablo Rodriguez à Beauport

Visite virtuelle de Pablo Rodriguez à Beauport
Pablo Rodriguez a mentionné que la subvention salariale a donné un solide coup de main aux organismes même si certains organismes auraient préféré une aide financière plus directe. Photo gracieuseté

TOURNÉE. Le lieutenant du Québec à Ottawa, Pablo Rodriguez, a pris la journée du 16 mars dernier pour faire la visite virtuelle de plusieurs organismes de Beauport et Limoilou. Un geste pour s’assurer de bien prendre le pouls des personnes qui ont vécu des moments difficiles durant la pandémie.

«C’est absolument fascinant de voir tout le bien que peut apporter à son milieu un organisme comme Cuisine collective Beauport. Ils font la différence dans leur environnement et c’est important que je prenne du temps pour voir comment le gouvernement peut améliorer la situation des organismes qui ont été durement éprouvés durant la pandémie», précise le député libéral d’Honoré-Mercier.

Le politicien est également très sensible à la cause des femmes qui ont vécu des moments plus difficiles durant la pandémie. «C’est un temps difficile et il y a une augmentation de la violence conjugale et de la violence faite aux femmes. Je suis très sensible à cette cause et c’est pour cela que j’ai visité le Centre Femmes aux 3A et le Centre des femmes d’Amérique latine. La vérité est que la pandémie n’a pas touché tout le monde également et un secteur défavorisé comme Beauport-Limoilou a eu ses moments difficiles.»

Approche prudente face à Laurentia

Le projet Laurentia a déchainé les passions depuis le dévoilement du projet à la population de Beauport-Limoilou. Le lieutenant du Québec a choisi une approche prudente en rapport à son positionnement avec le projet.

«C’est vrai que c’est un sujet polarisant. Il y a également des arguments valables des deux côtés. Je pense qu’il est sage d’attendre le rapport final de l’Agence d’évaluation d’impact du Canada avant de prendre position. C’est simplement logique de le faire.»

Relance économique

Que ce soit pour les entreprises ou les organismes, le problème du manque de main d’œuvre est devenu récurent. Le fédéral a-t-il prévu des mesures pour favoriser la relance économique?

«Je ne peux pas tout dévoiler, mais on va mettre le paquet pour la relance économique une fois la crise sanitaire terminée. On ne laissera personne derrière. L’immigration est une solution pour le manque de main d’œuvre et il est possible que le gouvernement accorde certaines exceptions aux travailleurs qualifiés afin de solutionner ce problème», termine le leader du gouvernement minoritaire.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *