Actualités
11:30 10 septembre 2020 | mise à jour le: 10 septembre 2020 à 17:06 temps de lecture: 4 minutes

Une bonne nouvelle n’arrive jamais seule: Beauport et Sainte-Brigitte-de-Laval auront une école primaire flambant neuve

Une bonne nouvelle n’arrive jamais seule: Beauport et Sainte-Brigitte-de-Laval auront une école primaire flambant neuve
Il y aura trois nouvelles écoles primaires sur le territoire de la CSS des Premières-Seigneuries. (Photo 123 RF)

ÉDUCATION. Alors que 225M$ du plan québécois des infrastructures étaient réservés à la région de Québec sur les 3,7G$ distribués, Beauport a reçu une belle part du gâteau avec la construction d’une école primaire de 17 classes. La municipalité de Sainte-Brigitte-de-Laval n’est pas en reste avec la construction d’une école primaire de 23 classes.  

«C’est probablement la plus grosse annonce en matière d’éducation concernant Montmorency en 50 ans. C’est certain qu’il y avait un certain rattrapage historique à faire, mais je suis très heureux de l’annonce», précise le député de Montmorency et fervent amateur d’histoire, Jean-François Simard.

Le maire Carl Thomassin et le député Jean-François Simard se réjouissaient de cette annonce gouvernementale. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

Le Centre de services scolaire des Premières-Seigneuries a reçu une bonne nouvelle additionnelle alors qu’il y aura la construction d’une école primaire additionnelle de 32 classes sur son territoire. L’enveloppe budgétaire des nouvelles constructions est donc de 80,2M$ sur une possibilité de 101,1M$ qui va exclusivement sur le territoire du centre. L’école du Buisson dans l’arrondissement des Rivières verra un ajout de 10 classes et l’ajout d’un gymnase au coût de 13,4M$ alors que l’école Perce-Neige pavillon Saint-Charles à Pont-Rouge verra l’achat et la transformation de la bibliothèque municipale annexée à l’école au coût de 7,5M$, ce qui vient compléter la section d’ajout d’espace de la région.

«Il est encore trop tôt pour déterminer où sera la nouvelle école sur notre territoire. Nous sommes heureux de constater que le gouvernement a écouté alors qu’il y a une augmentation de la population sur notre territoire», précise la directrice générale du CSS des Premières-Seigneuries, Marie-Claude Asselin.

Selon les informations recueillies par le journal, tout indique que Charlesbourg serait l’endroit visé pour la construction de la nouvelle école primaire de 32 classes.

La municipalité de Sainte-Brigitte-de-Laval comblée

Le maire de Sainte-Brigitte-de-Laval, Carl Thomassin, n’a pas caché sa joie avec cette annonce conjointe de la vice-première ministre Geneviève Guilbault et du ministre de l’Éducation Jean-François Roberge. C’était un besoin qui vient d’être comblé auprès de notre population. L’école sera située dans le secteur de la rue des Champs. C’est une excellente nouvelle et ça vient mettre de façon indirecte une certaine pression pour une annonce dans le secteur de la santé pour notre coin. Tout s’imbrique. Nous travaillons en étroite collaboration avec Michel Delamarre, président directeur général du CIUSSS de la Capitale-Nationale pour l’ajout d’un point de services de style CLSC. Il n’y a rien d’officiel encore, mais les discussions progressent.»

Aide aux infrastructures existantes

Une enveloppe de 124,4M$ a également été donnée aux différents centres de services scolaires de la région pour la réfection des écoles actuelles. Répartie de façon nettement plus équilibrée, c’est le Centre de services scolaires de la Capitale qui en retirera le plus de bénéfices avec 43,5M$ des allocations. Comme l’a mentionné le ministre Roberge pour expliquer cette mesure du maintien d’actifs: «Tout le monde a droit de fréquenter une belle école, pas seulement ceux qui vont dans des nouvelles écoles.»

Photo officielle de l’annonce en temps de COVID-19. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *