Actualités
11:33 28 mai 2020 | mise à jour le: 28 mai 2020 à 13:02

Mort de l’ancien maire de Beauport Jacques Langlois : les éloges fusent de partout

Mort de l’ancien maire de Beauport Jacques Langlois : les éloges fusent de partout
Jacques Langlois lors de son passage comme président de la CCNQ. (Photo gracieuseté)

MÉMOIRE. Le dernier maire de Beauport a rendu son dernier soupir: la Ville de Québec a annoncé la mort de Jacques Langlois par voie de communiqué. Celui qui a mené les destinées de Beauport pendant 17 ans a également un tableau de chasse impressionnant comme homme politique à la Ville de Québec. 

Selon Jean-François Simard, Jacques Langlois était un maire de terrain qui n’hésitait pas à aller voir la population. (Photo gracieuseté – Ville de Québec)

 

Ce notaire de formation a commencé son règne comme maire en 1984 sans aucune interruption jusqu’en 2001. Étant l’année de la fusion avec la Ville de Québec, il fut par la suite président du conseil d’arrondissement de Beauport de 2002 à 2005 et il fut également le chef de l’opposition officielle à la Ville de Québec entre 2001 et 2004.

Il a également été président de la Commission de la Capitale-Nationale du Québec (CCNQ) de 2005 à 2012 et il était membre honoraire de la Chambre des notaires du Québec.

La communauté politique a rendu hommage à celui qui a consacré une grande portion de sa vie à Beauport.

Ce qu’ils ont dit

«Le décès de Jacques Langlois nous bouleverse profondément. La région de Québec perd un de ses leaders politiques des 35 dernières années, un homme qui a toujours eu à coeur la prospérité des citoyens de Beauport. Il aura marqué l’histoire de notre région.» – Régis Labeaume, maire de Québec

«Il était assurément un grand politicien. Il est de la même qualité que Jean-Paul L’Allier et Andrée Boucher. Il a aussi été un mentor pour moi, il était généreux de sa personne. C’était un maire près des gens et il ne faut pas sous-estimer son efficacité comme administrateur. Il a donné vie à Beauport dans sa globalité après les fusions.» – Jean-François Simard, député provincial de Montmorency

«Jacques Langlois aura contribué à faire de Beauport ce que nous en connaissons aujourd’hui en étant 17 ans comme maire jusqu’aux fusions avec Québec. Je souligne l’homme politique qu’il a été et tout le travail qu’il a accompli pour les citoyens.» – Jérémie Ernould, conseiller municipal de Robert-Giffard

«17 ans en tant que maire ce n’est pas rien. C’est remarquable. C’est d’autant plus remarquable qui l’a été durant le grand passage à vide économique qu’ont été les années ’80 et ’90. Il a navigué et a réussi à maintenir le bateau, malgré les difficultés. Après la fusion, il est demeuré en place, pour ses gens. Il a définitivement marqué l’histoire de Beauport grâce, notamment, à son intégrité et son dévouement. Il a été un homme hors du commun.» – Julie Vignola, députée fédérale de Beauport-Limoilou

« On peut dire que Jacques Langlois a marqué l’histoire de la Ville de Beauport. Il a grandement contribué au développement du secteur. Il avait à cœur l’intérêt des citoyens. Ce fût un homme politique très impliqué dans son milieu. Les services de proximité lui tenaient à cœur. » – Stevens Mélançon, président du conseil d’arrondissement de Beauport

« Monsieur Langlois a occupé de nombreuses fonctions dans l’appareil municipal et a permis à l’ancienne Ville de Beauport de se développer. Il a toujours eu à cœur l’intérêt des Beauportois lors des nombreuses batailles qu’il a menées. C’était un homme chaleureux et fier de sa région.» – Jean-François Gosselin, chef de l’opposition à la Ville de Québec

Jacques Langlois à la CCNQ avec son équipe. (Photo gracieuseté)

Articles similaires

Commentaires 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Hugues Nolet-Voyer

    Mes sympathies à la famille , Jacques était un compagnon de classe au collège St-Edouard

  • Marien Banville

    Sincères condoléances à toute la famille, un grand homme nous quitte.