Actualités
14:55 3 mai 2020 | mise à jour le: 4 mai 2020 à 14:59

La Compagnie du cimetière Saint-Charles: nouveau columbarium à Beauport

La Compagnie du cimetière Saint-Charles: nouveau columbarium à Beauport
L’ancienne caserne de pompier sera transformée en columbarium. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

PROJET. La Compagnie du cimetière Saint-Charles a décidé de combler un besoin pour la population beauportoise. Le nouveau columbarium situé dans l’ancienne caserne de pompiers de la rue Vachon sera unique selon le directeur général de l’entreprise, François Chapdelaine.  

François Chapdelaine a confirmé que son entreprise a préféré fournir à la Ville de Québec une compensation financière de 15 000$ plutôt que de fournir dix cases de stationnement supplémentaires alors qu’il n’entrevoit pas de problème de stationnement pour le projet. (Photo gracieuseté)

«C’est un bâtiment idéal pour nos besoins à proximité de la population. Il y avait un volet patrimonial à conserver, mais nous étions prêts à vivre avec ça. Nous avions un réel besoin dans ce secteur et je crois que la population sera pleinement satisfaite de la beauté du projet. Je veux aussi préciser que l’arrivée du columbarium n’a rien à voir avec la pandémie que nous vivons actuellement», assure le dirigeant qui prévoit une ouverture à l’automne 2020.

Cachet spécial

Avec un budget de près de 1,7M$ pour l’ensemble du projet, l’entreprise en arrangements funéraires veut en faire un endroit chaleureux pour la dernière demeure des familles. «Ça sera au goût du jour avec une grande fenestration. On va aussi utiliser du marbre et nous avons aussi récupéré les anciens vitraux de l’église Saint-François-d’Assise qui seront exploités. Nous voulons donner un cadeau à Beauport.»

Une deuxième phase

Le columbarium aura une capacité d’accueil de 900 emplacements. L’acquisition de l’immeuble pourra également permettre une éventuelle expansion. «Nous avons un point de service pour l’administration et une pièce multifonctionnelle pour accueillir les familles qui veulent se recueillir en petit groupe. Ce n’est que la première phase et quand le besoin se fera sentir, il y aura une deuxième phase à l’étage supérieur», termine le dirigeant.

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • michel lachance

    pourquoi se cache t il derriere la compagnie du cimetiere st charles alors qu on sait tres bien que c est plus la cooperative des deux rives qui sont derriere tout ca en plus il vas enlever de l ouvrage aux deux compagnie deja existence depuis plusieurs année je vais commencer par encourager les entreprise du secteur avant ceux que je ne connais meme pas et qui ne sont pas de beauport