Actualités
14:23 7 octobre 2018

Un souvenir qui a forgé Beauport

CATASTROPHE. Imaginez-vous le scénario dans lequel vous êtes confortablement installé dans votre lit et qu’un bruit sourd se fait entendre. Votre maison se déplace et tremble de partout. Le 1er septembre 1938, des résidents de Beauport ont vécu ce cauchemar alors que pendant un orage violent, une partie de la falaise s’est détachée pour créer un éboulis qui a heurté la maison située sur l’avenue Saint-Grégoire faisant quatre victimes et six blessés.     

Un amas de terre et de pierre a heurté la maison.

(Photo gracieuseté Société d’art et d’histoire de Beauport – Marie Leblanc Côté)

La devise du Québec est Je me souviens et pour Christiane Ricard, la fille d’une survivante de l’évènement, il faut toujours se souvenir de ce triste évènement. «Je m’explique mal que l’éboulis se soit estompé au fil des ans dans la mémoire collective. Je sais que la Ville a fait poser une plaque commémorative sur les lieux de l’accident et qu’une cérémonie avait eu lieu pour les 70 ans, mais rien n’a eu lieu pour les 80 ans», explique la femme qui n’était pas née au moment de l’incident.

Lors de l’évènement, Gloriosa Lachance était entrée dans la maison afin de sauver un bambin, mais la maison s’était écroulée avant qu’elle puisse ressortir. Une quarantaine de personnes avaient été touchées par l’éboulis fatidique.

Pour les 80 ans de l’évènement, Christiane Ricard a produit une vidéo qu’il est possible d’accéder avec le lien suivant.https://www.youtube.com/watch?v=b_vs_eFHJm8&feature=youtu.be Il y a eu plus de 700 visionnements depuis sa mise en ligne.

Jean Carrier


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette