Actualités
22:21 11 mai 2016 | mise à jour le: 11 mai 2016 à 22:21 temps de lecture: 3 minutes

Construire des planches à roulettes pour ne pas décrocher

PERSÉVÉRANCE. Depuis janvier, les jeunes de 14 à 17 ans de l’école La Relance du Centre jeunesse de Beauport ont construit des planches à roulettes de A à Z et mercredi, ils ont présenté le fruit de leur travail.

Le projet «SKATE» s’est conclu mercredi par une exposition et une vente des planches à roulettes fabriquées par les jeunes. Le projet de persévérance scolaire a été initié par Intégr’Action jeunesse. De la genèse de la planche jusqu’à son utilisation, les adolescents ont découpé les planches, les ont sablées et ont créé leur design final ainsi que les roues. Le 1er volet du projet consistait à la fabrication de leurs propres planches tandis que la 2e était de vendre les produits, sans aucun bénéfice autre que le prix des matériaux, afin d’avoir une fierté supplémentaire pour ces jeunes.

En tout, 10 à 15 jeunes ont travaillé ensemble pour une période de 2h à 3h par semaine. «Les jeunes sont très fiers, on a appris plusieurs choses sur eux; la dextérité motrice, entraide…[…] Ils ont vécu des belles réussites, il se sont découvert de belles capacités», explique Franck Fournier, enseignant à la Relance.

Les jeunes qui ont des difficultés d’apprentissage ou de comportements ont fait preuve de coopération et se sont aidés tout au long du processus. «Être côte à côte dans un espace restreint, ce n’est pas toujours évident, partager les outils, mais on a eu aucun incident. Ils n’ont pas manqué d’école et on était capable de les voir sous un angle différent», a ajouté leur enseignant.

Les projets de persévérance scolaire existent pour les jeunes de la Relance. «D’année en année il y a des projets super, mais parfois les jeunes se démotivent. Par exemple, au terme d’une pièce de théâtre ou d’un spectacle de musique, parfois, la veille les jeunes vont se désorganiser et ce n’est pas quelque chose qui s’est passé», explique Stéphanie Lavoie, intervenante en persévérance scolaire chez Intégr’Action jeunesse

Les jeunes pouvaient repartir avec leur planche à la fin de l’exposition-vente de mercredi. «Il y a de la fébrilité. Ils ont hâte de repartir avec leur «paye», s’est exclamée Mme Lavoie.

«Ça nous a permis d’apprendre des choses en menuiserie, de l’expérimenter, on a suivi un cours en sécurité, ça nous ouvre des portes pour le futur. Je connaissais un peu le domaine mais ça m’a permis de voir que j’aimerais aller plus là-dedans. Présentement, je travaille dans un milieu de menuiserie, à cause justement du projet qu’on a fait. J’ai beaucoup aimé le design des planches c’est le fun à faire même si c’est du temps. On a travaillé en équipe», a confié Jean-François, un participant.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *