Actualités
22:00 7 mars 2016 | mise à jour le: 7 mars 2016 à 22:00 Temps de lecture: 3 minutes

Les travaux avancent pour la nouvelle prise d’eau de Boischatel

EAU. La rivière Montmorency comptera une nouvelle prise d’eau dans les prochains mois qui servira à alimenter les villes de Boischatel et L’Ange-Gardien en eau potable, en raison de leur important développement des années précédentes et à venir.

Depuis plus de trois ans, la municipalité de Boischatel sur la Côte-de-Beaupré est en pleine démarche pour la mise en place d’une nouvelle prise d’eau potable pour alimenter ses citoyens. «Pour l’instant, notre prise d’eau se situe dans la rivière Ferrée, explique le directeur général de la ville, Carl Michaud. Si on prenait encore plus d’eau à cet endroit, on perdait le débit résiduel.»

La municipalité a donc commencé les démarches pour trouver une nouvelle source d’eau. Elle a d’abord cherché du côté des puits souterrains. «C’est la solution priorisée par les différents ministères, explique Carl Michaud. Ç’a pris un an de recherche avant qu’on en vienne au constat qu’il n’y en avait pas assez de ce côté.»

La ville s’est ensuite tournée vers sa plus importante voisine, la rivière Montmorency. «La première partie du travail s’est fait avec les ingénieurs, rapporte le directeur de la municipalité. Il faut respecter un certain débit dans la rivière pour préserver l’esthétisme de la chute Montmorency. Il faut aussi penser au barrage électrique de Boralex ainsi qu’aux usines d’eau potable de la Ville de Québec.»

L’environnement au cœur du débat

Le travail avec les biologistes pour préserver le milieu dans son état est sans doute le plus exigeant et le plus suivi, selon le directeur général de Boischatel. «Ça nous a pris environ deux ans et demi avant de recevoir toutes les autorisations», affirme M. Michaud. Les travaux ne pouvaient commencer tant qu’on n’était pas assuré qu’il ne détruisait aucun milieu de vie et qu’on pouvait les remettre dans leur état d’origine après la construction.

Boischatel a profité du programme de la taxe sur l’essence et de la contribution du Québec (TECQ) du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT) pour corriger la situation actuelle. Le ministère leur offre 2M$ pour la nouvelle prise d’eau et sa conduite jusqu’à l’usine, ce à quoi Boischatel et L’Ange-Gardien ajoutent 2M$ à la hauteur de 65% et 35% respectivement. La prise d’eau et la conduite d’adduction jusqu’à l’usine sont désormais installées.

La mise aux normes de l’usine de filtration d’eau est encore à faire. Le projet, présentement en appel d’offres, est estimé à plus de 4M$ par la municipalité de Boischatel. Une partie du coût des travaux pourra être assumé par le programme d’infrastructures municipales d’eau (PRIMEAU) du MAMOT. Les travaux devraient commencer en mai 2016 et se poursuivre jusqu’en 2017.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *