Actualités
14:02 19 janvier 2016 | mise à jour le: 19 janvier 2016 à 14:02 temps de lecture: 3 minutes

Des maisons de ville à l’arrière du Couvent de Beauport

DÉVELOPPEMENT URBAIN. Propriétaire du Couvent de Beauport, inoccupé depuis le départ des sœurs de la Congrégation de Notre-Dame en 2002, la Ville de Québec envisage une nouvelle vocation à ce bâtiment, soit un usage public aux deux premiers étages et un usage privé aux trois étages supérieurs où l’on compte aménager 12 logements locatifs.

Cet édifice construit en 1886 avait été ciblé il y a quelques années par l’administration municipale pour y transférer les employés municipaux travaillant dans les locaux du bureau d’arrondissement et du Centre de loisirs Monseigneur-De Laval en vue d’en faire une maison des citoyens. La conseillère municipale du district de la Chute-Montmorency-Seigneurial et vice-présidente du comité exécutif, Julie Lemieux, a confirmé ce changement de cap au Beauport Express en mentionnant que cette nouvelle approche s’avérait la meilleure solution pour revitaliser le Vieux-Bourg et inciter des citoyens à venir s’installer dans ce secteur historique.

«On a brassé les cartes de toutes les façons pour en arriver à décider de laisser tomber l’idée de déménager des employés à cet endroit. On a regardé cela dans son ensemble et des discussions avec le ministère de la Culture ont permis d’en arriver à un projet de développement incluant la participation de l’entreprise privée», note Mme Lemieux, responsable de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme, de la culture et du patrimoine à la Ville de Québec.

16 petites maisons de ville

Le plan triennal d’immobilisations 2016-2017-2018 indique que la Ville de Québec investira chaque année un montant de 1,3M$ pour mettre de l’avant cette nouvelle vocation du bâtiment. Le rez-de-chaussée et le premier étage seront destinés à des services publics et pourraient accueillir des organismes culturels et communautaires. La Société d’art et d’histoire de Beauport a déjà manifesté de l’intérêt à y déménager son siège social et son centre d’archives étant donné qu’elle assure déjà l’animation de la Maison Girardin située juste à l’avant du couvent.

Les trois étages supérieurs seront réaménagés pour être transformés en une douzaine de logements locatifs en partenariat avec l’entreprise privée qui sera aussi invitée à contribuer au développement du site avec l’implantation de 16 petites maisons de ville dans le grand jardin à l’arrière du bâtiment.

«Il n’y a pas encore de promoteurs pour le moment. Des procédures seront bientôt entreprises pour modifier le règlement de zonage en vue d’ajouter l’usage résidentiel à l’usage institutionnel qui est actuellement en vigueur dans ce secteur. Aussitôt que cette étape sera franchie, des appels d’offres seront lancés pour mettre de l’avant ce projet auquel le ministère de la Culture contribuera aussi financièrement», a précisé Mme Lemieux en assurant que tout sera fait pour préserver les arbres sur le site.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *