Actualités
19:04 27 juillet 2011 | mise à jour le: 27 juillet 2011 à 19:04

Manifestation pour sauver l’église de Saint-Grégoire de Montmorency

La Corporation pour la sauvegarde de l’église de Saint-Grégoire de Montmorency tiendra une manifestation pacifique sur le parvis de l’église ce dimanche 31 juillet pendant la dernière messe prévue dans le saint édifice, une ultime tentative pour contrer la fermeture de l’église.

« Nous invitons la population de Montmorency, de Boischatel et de Villeneuve ainsi que les paroissiens ou anciens résidents de Saint-Grégoire de Montmorency vers 9 h 30 afin de prouver aux autorités du diocèse ainsi qu’au curé Raynald Côté qu’ils commettent une grande erreur en privant la communauté chrétienne de Saint-Grégoire des services religieux auxquels ils ont droit», indique le comité de sauvegarde.

La fermeture de l’église, qui figure parmi 24 églises à haute valeur patrimoniale du territoire de la Ville de Québec, est annoncée depuis 2009 (voir texte Une dernière messe à l’église de Montmorency).

Gaétan Plante, Denys Boivin, Yvon Morin, Michel Tremblay et Jean-Guy Robitaille, tous de la Corporation pour la sauvegarde de l’église de St-Grégoire de Montmorency, ont entrepris plusieurs actions pour éviter la fermeture de l’église. Avec la manifestation de dimanche, ils sont poussés dans leurs derniers retranchements.

«On s’est adressés à l’évêque, on a demandé une rencontre avec lui. Il nous a répondu qu’à cause de la période des vacances, il ne pourrait pas nous rencontrer avant septembre. À ce moment-là, l’église va être fermée», précise Denys Boivin, également marguillier.

Le petit groupe reproche principalement au curé de la paroisse, Raynald Côté, de ne pas s’être assis avec le comité de sauvegarde et les paroissiens afin de tenter de trouver une solution. «Aucune écoute, aucune participation. Fin de non-recevoir! La désacralisation de l’église sans communication, c’est inacceptable», estiment les membres du comité.

Les cinq hommes espèrent voir les croyants qui se rendront au dernier office joindre les rangs des manifestants. Reste qu’un revirement de situation leur semble maintenant bien peu probable. «Ça prendrait un bien grand miracle et on est loin de Sainte-Anne», conclut Yvon Morin.

Chronologie d’une fermeture annoncée

– 25 mai 2009 : La fermeture des églises Villeneuve, Boischatel et Saint-Grégoire est annoncée.

– Avril 2010 : le comité de sauvegarde organise un concert-bénéfice puis présente quelque temps plus tard une pétition comptant 2000 noms au cardinal Marc Ouellet.

– 14 juin 2011 : l’archevêque de Québec Mgr Gérald Cyprien Lacroix signe le décret de réduction à l’état profane et de fermeture au culte catholique de l’église.

– 31 juillet 2011 : dernière messe dans l’église Saint-Grégoire et manifestation pacifique.

Beauport Express, membre du groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *