Actualités
15:27 12 septembre 2011 | mise à jour le: 12 septembre 2011 à 15:27 Temps de lecture: 3 minutes

Notre-Dame de l’Espérance célèbre son 50e anniversaire

Plus de 400 fidèles ont témoigné de leur attachement à la paroisse Notre-Dame de l’Espérance, dimanche dernier, en participant à la messe solennelle présidée par l’archevêque émérite de Québec Mgr Maurice Couture qui venait ainsi couronner les fêtes du 50e anniversaire de sa fondation.

Après son entrée dans l’église au milieu d’une haie d’honneur composée de membres de la garde de l’Assemblée J. Ernest Lemieux des Chevaliers de Colomb 4e degré, Mgr Couture a souligné dans son allocution d’ouverture qu’il connaissait depuis longtemps la paroisse pour y avoir fait, tout près de là, son noviciat à l’époque où la paroisse s’appelait encore «le p’tit village».

Dans le but de rappeler les liens que les paroissiens avaient tissés avec leur église au cours des 50 dernières années, Mgr Couture a invité à se lever ceux qui y avaient été baptisés, fait baptiser au moins un de leurs enfants, fait leur première communion, y avaient été confirmés ou avaient célébré leur mariage dans ce lieu de culte.

Plusieurs paroissiens ont répondu dans l’affirmative en se levant sous les applaudissements nourris d’une église bondée rehaussée par la présence de plusieurs prêtres y ayant déjà servi, de religieuses de la communauté des Sœurs de la Charité de Québec, du conseiller municipal Marc Simoneau et des députés provincial de Jean-Lesage, André Drolet, et fédéral Raymond Côté.

Des offrandes symboliques

Pour symboliser tout ce qui s’est fait de beau et de merveilleux dans la paroisse depuis sa fondation en 1961, la procession des offrandes a débuté par la remise à Mgr Couture de l’album souvenir du 50e, d’un signet et d’un porte-clés comme souvenirs par Rita Courtemanche. Pour représenter tous les efforts administratifs et les nombreuses implications pastorales et liturgiques qui ont contribué à rendre la paroisse vivante, le président de l’assemblée de fabrique Félix Fleury a apporté le livre des procès verbaux du Conseil de fabrique et le délégué pastoral Rodrigue Garon le Guide de la liturgie.

Pour rappeler la richesse, la diversité et la beauté de la communauté, Florence Masonga a suivi avec un bouquet de fleurs et pour signifier l’offrande de lui-même que chaque baptisé est appelé à faire comme pierre vivante, Alexandre Simard et la première baptisée de la paroisse Huguette Baillargeon ont apporté le pain et le vin.

Un peu d’histoire

Tous les fidèles se sont ensuite réunis au gymnase de l’école primaire Marie-Renouard pour échanger dans le cadre d’un cocktail dînatoire. Auteur de l’album souvenir, le président des fêtes Onil Courtemanche a profité de l’occasion pour rappeler quelques faits marquants de l’histoire de la paroisse, dont le fait que la salle de cette école avait servi de chapelle provisoire en attendant la construction de l’église.

L’abbé Jean-Marie Beauchemin a œuvré comme premier desservant de la paroisse de janvier 1956 jusqu’en août 1961 et l’abbé Henri Giguère a procédé à l’érection canonique le 8 septembre 1961. Le président de l’assemblée de fabrique Félix Fleury a eu le mot de la fin en mentionnant que la recette pour une paroisse en santé, c’est d’assister aux célébrations et payer sa capitation pour assurer une continuité. Beauport Express, membre du Groupe Québec Hebdo.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *