Actualités
13:00 8 mai 2018 | mise à jour le: 8 mai 2018 à 13:00 temps de lecture: 3 minutes

Sujets chauds à Sainte-Brigitte-de-Laval

Deux nouvelles importantes risquent d’occuper le futur rapproché de la municipalité de Sainte-Brigitte-de-Laval.    

Carl Thomassin est confiant que le développement économique de sa ville est sur le bon chemin.

Photo Métro Média – Jean Carrier

Investissement majeur

En lien avec l’investissement de Nord Expé dans la municipalité de Sainte-Brigitte-de-Laval, la question se pose à savoir si la ville de 7700 habitants possède les infrastructures nécessaires pour subvenir aux besoins que créera l’augmentation de touristes dans la région.

Le maire de la ville, Carl Thomassin, assure que l’apport financier est intéressant pour la région. «Un projet d’investissement important sera bientôt sur la table parce qu’il y a effectivement un manque au niveau de l’hébergement, mais aussi sur le plan de la restauration. Je ne veux pas trop en dire, car le projet est en phase de discussion.»

Une des personnes impliquées est Clermont Vallée qui détient des terrains sur lesquels le projet pourrait voir le jour. «Y’a rien de fait ou de garanti, mais les pourparlers vont bien et se font dans la collaboration. J’aimerais que ça débloque pour l’automne prochain» convient le promoteur, qui affirme que le plan d’affaires et les études de marché sont déjà réalisés.

Aide médicale

Après avoir réglé le dossier des murs de soutènement où une entente à l’amiable est survenue entre 34 citoyens, les promoteurs, les assureurs Hydro-Québec et la Ville, le maire de Sainte-Brigitte-de-Laval doit maintenant aider à amener un médecin dans la municipalité.

«Premièrement, je suis très heureux d’avoir réglé les murs de soutènement et de pouvoir mettre ça derrière nous. Maintenant, il faut se charger d’amener un médecin chez nous. Il n’est pas normal qu’une ville qui figure dans le top 3 des municipalités les plus jeunes au Québec n’ait pas accès à un docteur. Juste trois jours par semaine donneraient un sérieux coup de main.»

Le député provincial Raymond Bernier a déjà donné son appui pour la chasse à un nouveau médecin et la CAQ a fait de même. La Coop de santé de Sainte-Brigitte-de-Laval a lancé un cri du cœur exigeant la venue d’un nouveau médecin d’ici juin, faute de quoi l’organisme se verrait dans l’obligation de fermer ses portes. 

Le promoteur Clermont Vallée affirme qu’il travaille sur le projet d’investissement depuis déjà cinq ans.

Photo Métro Média – Jean Carrier

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *