Actualités
14:45 6 mars 2018 | mise à jour le: 6 mars 2018 à 14:45 Temps de lecture: 3 minutes

Initiative spéciale dans le parc industriel Beauport

GIT, l’organisme à but non lucratif (OBNL) spécialisé en services-conseils en emploi, organisait récemment la troisième édition de l’autobus de l’emploi. 

Edwige Taulin, Andrée Talbot et l’organisatrice de l’évènement Karine Roussy à la sortie de l’autobus de l’emploi

Photo TC Media – Jean Carrier

Pour cette édition toute spéciale, la directrice générale, Karine Roussy, avait reçu des directives spéciales. «Nous avons reçu une demande du bureau de service Québec de localiser le prochain autobus à Beauport. Il y a beaucoup d’entreprises en pénurie de main-d’œuvre dans ce secteur.»

L’OBNL a donc organisé une tournée de cinq entreprises du secteur en un avant-midi pour les chercheurs d’emploi qui prennent place à bord de l’autobus. Les entreprises visitées étaient FLB solutions alimentaires, Autobus Laval, Epsylon, Groupe Nordfab et Multi-Action. «Notre but était de donner aux gens une offre variée d’entreprises. Avec le plein emploi à Québec, c’est un peu le monde inversé et c’est maintenant aux entreprises de se démarquer pour attirer les chercheurs d’emplois.»

Pour Andrée Talbot, présentement sans travail, c’est une occasion de connaître de nouvelles entreprises. «J’ai travaillé dans le monde du vélo pour la compagnie Louis Garneau et c’est maintenant le temps de faire un bilan de mes compétences. Cette tournée d’entreprises me permet de voir ce qu’il y a de disponible.»

Il y a presque autant de raisons que de personnes prenant place dans le véhicule pour expliquer la raison de leur présence. Pour Edwige Taulin, autre chercheuse d’emploi, c’est plutôt la formule proposée qui l’emballe. «Le concept est intéressant, ça me permet de choisir ce qui me convient. Sur les lieux de l’entreprise, il arrive qu’une offre de travail, qui n’était pas nécessairement affichée, se présente. Cela peut être franchement intéressant.»

Vision des dirigeants

Les raisons de l’utilité d’une telle démarche trouvent beaucoup plus d’unité quand on parle à la direction de ces entreprises. Cette formule clé en main, offerte par GIT, permet à l’établissement choisi de recevoir simultanément plusieurs personnes intéressées à trouver du boulot. Pour des organisations en pénurie de main-d’œuvre, c’est presque une situation idéale. Philippe Vennes, président directeur général de FLB solutions alimentaires, confirme la solidité de la démarche. «Pour nous les employeurs, c’est une formidable économie de temps et d’énergie. C’est une démarche très efficace et même si certains ne sont pas intéressés par les emplois offerts, ils peuvent en parler à des gens qui seront intéressés. Il n’y a rien de mieux que du bouche-à-oreille pour vendre les mérites d’une entreprise.

La prochaine édition de l’autobus de l’emploi est prévue en mai prochain.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *