Actualités
15:00 10 avril 2018 | mise à jour le: 10 avril 2018 à 15:00 temps de lecture: 4 minutes

Une entreprise de Beauport sous-traitante pour la NASA

Ce n’est pas tout le monde qui entre en affaires avec la NASA. C’est pourtant le tour de force que Connexion Technic, une manufacture beauportoise de harnais électriques, a réussi à faire.    

Un vent de jeunesse chez Connexion Technic

Photo TC Media – Jean Carrier

L’entreprise qui œuvre dans le marché de la sous-traitance a eu une commande d’une compagnie de Québec pour la fabrication de câbles électriques sur mesure qui allait servir pour un satellite. Marc-Antoine Brouillette, directeur-général, assure que cette commande venait avec beaucoup de spécifications.

«Il y avait un cahier avec beaucoup de normes à respecter tout au long de la fabrication. L’environnement devait être contrôlé à 100%, donc on a bâti un coin sécurisé à l’intérieur même de l’usine spécialement pour respecter les exigences. C’est comme si on travaillait dans une bulle protectrice.»

Évidemment, la poussière devait être surveillée et tous les employés qui ont travaillé sur le projet devaient manipuler les pièces avec des gants car, dans le cas contraire, de la condensation se crée dans l’espace. De plus, chaque soudure aux pièces est photographiée afin de suivre le processus de création et permettre à l’agence spatiale de retrouver la source du problème advenant une pièce fautive.

«C’est vraiment concis comme travail et il faut suivre à la lettre ce qui est demandé. Cependant, c’est quand même cool de penser qu’on a participé à quelque chose qui va dans l’espace.» Le contrat a été bénéfique pour la compagnie en raison de la précision exigée lors de la fabrication.     

Virage jeunesse

Connexion Technic en est à sa 23e année d’existence. Le père de Marc-Antoine Brouillette, Michel, a été aux commandes de l’usine pendant plusieurs années et c’est maintenant ses deux fils qui ont pris le relais. À 28 ans, Marc-Antoine est le directeur général tandis que son frère de 25 ans, Louis-Philippe, est le directeur du développement des affaires.

La fabrication de harnais électriques est la pierre angulaire des affaires de l’usine avec les ventes destinées au secteur des hautes technologies de Québec pour la moitié des recettes. L’autre moitié est destinée au marché international avec des commandes provenant des États-Unis, du Mexique et de la France.

En plus des câbles électriques, le groupe familial fabrique aussi des machines à café industrielles par le biais de l’entreprise Technologie Coffea, qui occupe une partie de l’édifice. Le changement de direction vers la jeunesse amène de nouvelles idées dans l’organisation. «C’est certain que nous avons nos façons de faire même si notre père continue à être dans le paysage. Nous voulons continuer à nous diversifier et à être reconnus comme un sous-traitant de qualité avec des procédés de fabrication innovants», précisent les deux frères.

Importance de l’employé

Un changement majeur apporté à l’établissement est la culture familiale que la jeune direction tente d’inculquer. «On essaie d’inclure les employés avec des activités comme des 5 à 7 ou la cabane à sucre. On veut amener de la transparence pour que les employés se sentent impliqués et sachent dans quelle direction on s’en va» ajoute Marc-Antoine.

Comme bien des industries, la main-d’œuvre est toujours une nécessité pour cette compagnie en progression qui vient d’embaucher 15 personnes depuis Noël pour porter le nombre d’employés à 80. «Nous embauchons en tout temps et nous formons nous-mêmes nos employés. Nous avons maintenant deux plages horaires différentes pour inciter les travailleurs à venir chez nous. Nous voulons des personnes avec une bonne dextérité manuelle et respectueuses des valeurs de l’entreprise. Ce sont les seuls critères», conclut Marc-Antoine.

Si l’entreprise beauportoise progresse au même rythme que la volonté de ses dirigeants, ce n’est pas la dernière fois que l’on va en entendre parler.

Des employés au travail

Photo TC Media – Jean Carrier

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *