Actualités
15:58 16 avril 2018 | mise à jour le: 16 avril 2018 à 15:58 temps de lecture: 3 minutes

Une pétition qui fait du chemin

La pétition, provenant d’un mouvement citoyen créé en raison du cri d’alarme lancé par le centre médical de Beauport pour la venue de nouveaux médecins, a été remise au député provincial de Montmorency Raymond Bernier. Elle a récolté 7477 signatures.

La pétition remise à Raymond Bernier

Photo gracieuseté

Avant de pouvoir déposer la pétition de façon officielle à l’Assemblée nationale, M. Bernier doit attendre le feu vert des autorités. «La revendication a été déposée à des fins de vérification. Il y a une procédure à respecter. Ça me tient à cœur cette histoire et j’aimerais vraiment voir l’arrivée d’un médecin à Beauport ainsi qu’à Sainte-Brigitte-de-Laval.»

Le médecin Nil Lefrançois, qui pratique au centre médical, était visiblement satisfait. «Je ne suis pas surpris de l’ampleur, la clinique existe depuis 40 ans et il y a bien du monde pour qui le centre médical est important. Je pense que cette pétition démontre le sérieux de notre démarche et solidifie ma position.»

M. Bernier affirme s’entretenir régulièrement avec le ministre Gaétan Barrette sur la situation. «Je lui parle souvent et il s’est engagé à donner une dérogation pour ce projet. Si le centre médical trouve un médecin, il donnera son feu vert.»     

Le Dr Lefrançois est demeuré prudent en affirmant qu’il était simplement en attente. «Tout ce que je peux dire c’est que ma rencontre avec le ministre Barrette s’est bien déroulée, c’était une rencontre franche et j’attends des développements.» 

Le poids de la machine

Si le Dr Lefrançois s’est montré prudent sur les procédures enclenchées pour sécuriser l’arrivée d’un médecin, il ne s’est pas retenu sur la lourdeur du système en place. «C’est démentiel que ce soit aussi complexe et délicat d’obtenir un médecin en 2018! Je préfère ne pas en dire plus parce que ça me fâche», s’est exclamé le médecin d’expérience.

Jacques Desmarais, un patient au centre du mouvement citoyen, assure que la pression va continuer aussi longtemps que le centre médical ne verra pas l’arrivée de nouveaux médecins. «Les politiciens peuvent dire ce qu’ils veulent, on veut voir du concret. Les médecins du centre médical ont un ratio de 2000 patients par médecin ce qui est vraiment suffisant pour satisfaire les critères exigés. »

Depuis l’écriture de ces lignes, la pétition a été déposée à l’Assemblée nationale. Le processus enclanché par le mouvement citoyen semble avoir fonctionné alors que le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a autorisé un nouveau facturant pour la région de Québec.

Ce facturant aura la tâche de prendre en charge un minimum de 500 patients en plus de s’occuper d’activités médicales particulières (AMP) fort probablement en CHSLD.  

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *