Actualités
15:00 18 avril 2018 | mise à jour le: 18 avril 2018 à 15:00 Temps de lecture: 4 minutes

Une bière pour l’autisme

Ce ne sont vraiment pas tous les organismes qui ont une bière bien à eux. C’est pourtant la réalité d’Autisme Québec qui a vu le Beauportois Alain Harbour, sommelier en bières pour Dégustation et animation de la Rive, contacter ses relations dans le monde du houblon pour doter l’organisme de la bière l’Autre monde.

Alain Harbour est reconnu dans le monde de la bière et a participé à plusieurs chroniques radio

Photo TC Media – Jean Carrier

L’idée de M. Harbour a commencé à germer alors qu’un ami brasseur, Pascal Desbiens, venait de perdre son fils autiste après une foudroyante crise d’épilepsie. «Ça m’a beaucoup touché, il y a tellement de choses qu’on ne connaît pas bien sur l’autisme. C’est un peu nébuleux et comme l’autisme est en augmentation, je me suis senti interpellé pour aider cette cause», précise l’expert de la cervoise.

Le sommelier est donc allé voir son ami brasseur en Mauricie pour lui parler de son idée. La suggestion a été accueillie de façon positive par la microbrasserie l’Arsenal qui a décidé de produire la bière en mémoire de Charles Desbiens. Comme le hasard fait souvent bien les choses, il y avait également un autre père de famille qui se trouvait à travailler pour l’entreprise avec un fils autiste.  

La microbrasserie et le sommelier ont convenu pour une bière de style populaire, mais difficile à brasser. C’est une New England India Pale Ale (NEIPA) qui a été retenue. Comme du houblon aromatisé est utilisé pour la fabrication, cela ressemble à un gros jus tropical, a imagé le sommelier.

Il restait maintenant à convaincre Autisme Québec d’embarquer dans le projet. Ce ne fut pas très difficile alors que Jo-Ann Lauzon, directrice générale, a sauté immédiatement dans l’aventure ainsi que Lili Plourde, présidente du conseil d’administration et responsable de la région de Québec.

«Quand j’ai parlé de mon idée, elles étaient très heureuses et tout le monde semblait d’accord sur le nom que j’avais trouvé pour la bière. J’avais une idée spéciale pour le logo», ajoute le spécialiste.

Appel à tous

Pour celui-ci, la Fédération québécoise de l’autisme a organisé un concours de dessin chez les autistes âgés de plus de 18 ans. Le gagnant voyait son dessin choisi pour devenir le logo. «Je voulais vraiment que le produit appartienne aux autistes. Ils avaient carte blanche pour dessiner ce qu’ils voulaient et nous avons reçu plusieurs belles soumissions, mais c’est finalement le premier dessin reçu qui a gagné. Honnêtement, le résultat final va bien au-delà de mes attentes», précise l’homme de 49 ans.

Le lancement de la bière s’est déroulé en novembre dernier à l’école hôtelière de Québec. Les ventes de la bière vont bien et il faut noter que la microbrasserie l’Arsenal s’agrandit, notamment en raison du succès de la bière l’Autre monde. Elle est disponible partout dans la province et plus particulièrement aux IGA des familles Laflamme et Deschênes de la région de Québec.

Livre  

Il va de soi qu’une partie des profits des ventes de la bière sera remise à la Fédération québécoise de l’autisme. Cependant, M. Arbour a décidé de pousser son élan de générosité un peu plus loin alors que son livre intitulé Accords Mets et Bières, lancé il y a deux ans, ramassera aussi des fonds pour l’organisme. Il est possible de se procurer le livre directement à la fédération.

Avec l’arrivée de la chaleur de façon imminente, il suffit simplement de se souvenir que choisir l’Autre monde pour profiter du plaisir d’une bonne bière encourage simultanément une bonne cause. 

L’entreprise d’Alain Harbour offre des dégustations de bières dans une formule clé en main

Photo TC Media – Jean Carrier

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *