Actualités
11:10 15 août 2018 | mise à jour le: 15 août 2018 à 11:10 temps de lecture: 3 minutes

Dynamitage à Beauport: trop de poussière à la Carrière Québec

Le Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques a donné suite à une plainte de Sylvain Bergeron concernant Carrières Québec Inc. à Beauport, confirmant que des émissions de poussières ont été constatées lors d’une inspection du 11 juillet dernier et que cet élément non conforme a été signifié à l’entreprise.

Sylvain Bergeron a aussi soulevé un problème de sécurité alors que plusieurs trous dans la clôture, qui délimite le territoire de la carrière, ont été observés

Photo Métro Média – Jean Carrier

Pour M. Bergeron, la lettre du Ministère amène plus de questions que de réponses. «Le courriel confirme la culpabilité de l’entreprise concernant la poussière, mais rien n’est mentionné sur les actions prises par le Ministère. Ce n’est pas la première fois qu’ils sont fautifs et on dirait qu’il ne se passe rien. J’aimerais connaître les conséquences pour la carrière.»

Habitant près de la carrière, le citoyen exaspéré a mentionné qu’un mouvement citoyen se prépare et qu’il aura comme modèle le comité de citoyens Villeneuve qui avait grandement contribué à fermer la Carrière René St-Pierre.

Du côté du Ministère, on confirme que des inspections ont eu lieu le 11 et le 23 juillet et que lors de ces deux inspections, les émissions de poussière ont été jugées non conformes. Un avis de non-conformité a été transmis à Carrières Québec Inc en date du 24 juillet. Finalement, le Ministère est toujours en processus d’évaluation sur les actions à poser. Aucun recours n’est écarté pour amener un retour à la conformité de l’entreprise et des inspections régulières de la carrière continueront.  

Il est important de noter que les ondes sismiques lors du dynamitage, qui faisaient aussi l’objet de plaintes, ont été dans les normes lors des inspections effectuées par le Ministère.

Discours rassurant

Carrières Québec Inc. a bien reçu l’avis de non-conformité du Ministère de l’Environnement et des mesures ont été prises. «Nous avons sensibilisé nos travailleurs à utiliser une plus grande quantité d’eau pour atténuer la poussière dans l’utilisation du concasseur. Nous avons aussi commandé un système de gicleurs pour arroser le chemin et réduire ainsi la poussière et nous continuons à accentuer l’utilisation du camion à eau», confirme Martin Caron, directeur des ventes de l’entreprise.

Selon lui, le maximum est fait pour entretenir un bon voisinage et satisfaire adéquatement le Ministère.

La poussière est au centre du problème entre la carrière et les citoyens

Photo Métro Média – Archives

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *