Actualités
13:24 4 juillet 2018 | mise à jour le: 4 juillet 2018 à 13:24 Temps de lecture: 3 minutes

Une caserne de pompiers transformée en columbarium?

Construite en 1917, la Caserne Ronald-Vézina située au 26, rue Vachon dans l’arrondissement Beauport, pourrait bientôt être transformée en columbarium.

La caserne de pompiers serait transformée en columbarium

Photo Métro Média – Rénald Létourneau

La Compagnie du Cimetière Saint-Charles entend faire l’acquisition de la bâtisse pour y aménager un columbarium, une chapelle et un bureau. Ce bâtiment, faisant partie du site patrimonial de Beauport, est vacant depuis près de dix ans. Le principal objectif de l’entreprise est de transformer l’immeuble en lieu de recueillement multifonctionnel.

Plusieurs cimetières de la région ont fait appel à la Compagnie du Cimetière Saint-Charles pour obtenir de l’aide quant à la pérennité de leurs lieux. «Une grande quantité de documents ont été signés sur des capots de voitures ou sur une table improvisée dans le charnier de Saint-Grégoire de Montmorency et l’on trouve cette situation inadéquate», explique François Chapdelaine, directeur général de la compagnie. «Nous voulons offrir aux citoyens un service de proximité, où l’épreuve qu’ils traversent se vit dans le respect», poursuit M. Chapdelaine.

La configuration de la caserne correspond en tous points aux besoins de l’entreprise. Les immenses portes seraient ornées de vitraux pour donner une touche plus solennelle à l’établissement. Selon le directeur général, l’établissement ne sera pas en mesure d’accueillir de très grands groupes, mais il conviendra parfaitement aux groupes restreints. Le columbarium est d’abord conçu pour accommoder les citoyens du quartier.

Le coût total du projet s’élèverait à 800 000$. Les principales modifications seront exécutées à l’intérieur du bâtiment. Les travaux pourraient s’échelonner sur quelques années puisqu’ils seront exécutés en respectant des étapes essentielles. L’endroit est tout indiqué puisque la caserne actuelle est située à proximité de l’église Saint-Louis-de-Courville, secteur constituant le noyau villageois de l’ancienne municipalité de Courville.

Le bâtiment est propriété de la Ville de Québec et sous la juridiction de la Commission d’urbanisme et de conservation de Québec. Ainsi, tous les travaux qui pourraient transformer l’aspect extérieur du bâtiment sont assujettis à une autorisation de la Commission.

Mentionnons enfin que la réalisation du projet est conditionnelle à l’acceptation d’une modification de zonage par la ville.   

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *