Actualités
16:00 16 juillet 2018 | mise à jour le: 16 juillet 2018 à 16:00 temps de lecture: 3 minutes

Distinction importante pour deux Beauportoises

Jocelyne Long et Ginette Wagner ont eu une belle surprise après s’être rendues au bureau du député provincial Raymond Bernier à Beauport. Les deux dames ont reçu la médaille de l’Assemblée nationale des mains du député pour une vie consacrée à aider les gens. 

Plusieurs bénévoles participent aux activités de la fondation qui œuvre auprès de 550 personnes dans 13 centres de soins prolongés.

Photo Métro Média – Jean Carrier

Les deux femmes, qui sont natives de Beauport, sont les fondatrices de la Fondation de Zoothérapie.

«C’est vraiment une grosse surprise, on ne s’attendait pas à ça, c’est une très belle reconnaissance», estime la volubile Ginette.

En 2000, les deux femmes créent la fondation. Elles s’associent rapidement avec l’Hôpital général de Québec pour offrir le service gratuitement aux patients de l’établissement. C’est environ 225 bénéficiaires qui reçoivent quotidiennement la visite des animaux qui leur apportent du réconfort.

«On aide aussi d’autres clientèles de la région de Québec, la recherche de financement est ce qui est le plus difficile. On doit trouver près de 50 000$ par année pour les coûts de nos services de zoothérapie et pour prendre soin de nos animaux», ajoute Jocelyne, qui est la cousine de Ginette.

«La vision de la zoothérapie a vraiment évolué avec le temps. Les gens sont de plus en plus confortables avec ça. Au début, on se faisait escorter par la sécurité pour aller voir les patients et il y avait beaucoup de préjugés entourant la zoothérapie. Maintenant, les gens nous voient arriver et disent qu’ils sont chanceux d’avoir de la zoothérapie dans l’hôpital. On a été des pionnières», ajoutent en cœur les deux femmes qui sont d’une complicité étonnante.

Joyeuse ménagerie

Plusieurs animaux différents sont utilisés pour amener des moments de joie aux personnes qui sont souvent seules. La fondation utilise des chats, des chiens, des lapins et des oiseaux. Il y a même eu un cochon dans l’équipe. Cependant, la vedette incontestée est Poupette, la petite chienne de Ginette.

«Partout où je vais, les gens disent c’est la Poupette à Ginette! Les gens l’aiment vraiment. Je dois avouer malgré tout ça que j’entretiens encore le rêve d’avoir un singe pour l’organisme!»

Les deux femmes n’ont aucune idée pendant encore combien de temps elles vont poursuivre leur cause. Elles ont encore beaucoup de plaisir à aller donner du réconfort aux gens. «C’est certain qu’on aimerait voir la fondation continuer sa mission après notre passage. On veut une relève et c’est un peu un héritage. En attendant, on continue. C’est une dose d’amour incroyable en tout temps», terminent-elles.

Pour donner un coup de main à la fondation. http://www.fondationdezootherapie.org/

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *