Actualités
22:00 27 septembre 2018 | mise à jour le: 27 septembre 2018 à 22:00 temps de lecture: 3 minutes

La Ville intervient auprès de Métro Excavation

TRANSPORT. Depuis déjà quelques mois, plusieurs citoyens de Beauport ont remarqué une activité accrue du camionnage dans le secteur Sainte-Thérèse-de-Lisieux. Une partie de cette augmentation est liée à la sablière, propriété de Métro Excavation, au coin de l’avenue des Sablonnières et du boulevard Lloyd-Welch.  

La machinerie lourde est à l’honneur alors que plusieurs camions font des voyages pour aider à remplir le terrain.

(Photo Métro Média – Jean Carrier)

Ce qu’il faut savoir est que la sablière a été utilisée pour des activités extensives d’excavation et d’extraction de sols. Les activités ont mené à l’épuisement des ressources pouvant être extraites du sol et à un changement de la sablière maintenant constitué d’une fosse aux pentes quasi verticales remplie d’eau constituant un lac artificiel aux abords du boulevard Lloyd-Welch. Craignant pour la stabilité d’une partie du boulevard, une injonction interlocutoire a été accordée à la Ville de Québec par la Cour supérieure du Québec pour s’assurer que Métro Excavation exécute immédiatement les mesures de correction.

La compagnie doit maintenant procéder au remplissage du terrain afin de stabiliser la situation. René Lagacé, propriétaire de la compagnie, minimise le danger potentiel. «Ça fait plus de 30 ans que je fais de l’excavation et il n’y avait aucun danger! La sécurité des gens n’a jamais été mise en cause. Cependant, comme il y avait une injonction, j’ai fait ce qui m’a été demand�� et j’ai procédé aux travaux de remblayage.»

Sur le sommaire décisionnel de la Ville de Québec, on peut lire des avis contraires alors que plusieurs faits sont constatés en date du 26 avril: une érosion importante des pentes bordant le boulevard, une rupture partielle des sols qui soutiennent les pentes et l’infrastructure de la chaussée, la création de plusieurs vides d’une dizaine de mètres en largeur au pied des pentes du boulevard et certains glissements de terrain pour ne nommer que ceux-là. 

Métro Excavation avait été placé à l’abri de ses créanciers en 2014, mais René Lagacé assure que la situation financière de l’entreprise est maintenant stable.

(Photo Métro Média – Jean Carrier)

Travaux qui perdurent

Les autorités sont intervenues très rapidement en raison de l’aspect sécurité qui était en jeu et ont ordonné à Métro Excavation de procéder immédiatement au remplissage du terrain ciblé. «Je persiste à dire qu’ils s’inquiétaient pour rien. J’obéis quand même à ce qui est exigé par l’injonction et sans émettre de date, cela devrait se terminer dans environ deux mois», estime l’homme responsable de la sablière.

La Ville de Québec a préféré ne pas émettre de commentaire en raison du caractère judiciarisé de cette affaire.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *