Actualités
15:54 28 mai 2017 | mise à jour le: 28 mai 2017 à 15:54 temps de lecture: 3 minutes

Coop santé Sainte-Brigitte-de-Laval : Un nouveau blogue pour continuer sa mission

COOPÉRATIVE. Un blogue santé offrant des informations fiables et des articles rédigés à côté de chez vous par des professionnels de la santé, ça existe? La Coop santé Sainte-Brigitte-de-Laval offre maintenant une section blogue sur son site internet pour éviter de se perdre dans une mare d’informations.

Stéphanie Sylvain, infirmière clinicienne et Véronique Loubier, coordonnatrice services coopératifs, à la finale régionale du Défi OSEntreprendre.

(Photo gracieuseté)

Les articles offerts sur le site internet de la Coop santé sont rédigés par des professionnels qui gravitent dans la coop ou proviennent d’autres sites fiables utilisés par les professionnels eux-mêmes.

«On est beaucoup suivis sur la page Facebook depuis sa création, les gens aiment avoir de l’information. En tant que parent, on cherche souvent sur internet, les gens auront maintenant un endroit où ils sauront qu’ils peuvent trouver de l’information de source sûre. Parfois, il y a tellement d’informations qu’on le sait plus, ça permet de ne pas s’y perdre», résume Véronique Loubier, coordonnatrice des services coopératifs.

Il est également possible, via ce nouveau site internet, de faire une demande de rendez-vous en ligne et même bientôt d’adhérer comme membre pour bénéficier d’avantages-membre sur certains produits et services.

Toujours pas de médecin à Sainte-Brigitte

Depuis sa création, le centre de santé aimerait avoir accès à des médecins pour mieux répondre aux besoins de la population. «Les négociations avancent bien, mais on ne peut pas mettre de date», ajoute-t-elle. Pour bien répondre aux besoins, la clinique aurait besoin de deux à quatre médecins qui pourraient se relayer.

«On a des médecins intéressés, mais il faut que le gouvernement les autorise à venir travailler ici. C’est une partie du travail qui relève du gouvernement et sur laquelle on n’a pas de pouvoir», explique Mme Loubier qui espère que le réseau sera réceptif.

Mme Loubier explique qu’à l’heure actuelle, la coop ne reçoit aucune aide financière de la part du gouvernement: «La santé c’est très conventionnel, le modèle est le même depuis longtemps. Quand on arrive avec une autre forme de gestion, ils ne savent pas dans quelle case nous placer pour nous aider financièrement». Elle croit toutefois que leur modèle correspond à ce que la population veut dans un petit milieu comme Sainte-Brigitte-de-Laval même si la ville nage à contre-courant: «ce n’est pas dans l’ère du temps, alors qu’on développe des mégas structures comme les supercliniques».

Actuellement, la Coop doit demander entre 15$ et 25$ par consultation pour couvrir le salaire des infirmières et l’équipement. Toutefois, la clinique voit bien qu’une partie de la population n’a pas les moyens de payer cette contribution-là. «On ne peut pas faire tout gratuitement non plus, sinon on va devoir fermer nos portes»,  constate Véronique Loubier.

À l’heure actuelle, la Coop de santé Sainte-Brigitte-de-Laval offre des services qui touchent la santé physique, le rétablissement, le développement du langage, le mieux-être et la santé psychologique.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *