Actualités
18:40 18 décembre 2017 | mise à jour le: 18 décembre 2017 à 18:40 temps de lecture: 3 minutes

L’Inox s’installe à Beauport

La consultation publique sur le projet d’usine de fabrication de bière avec restauration de la brasserie l’Inox avait lieu ce 12 décembre au conseil d’arrondissement de Beauport.

Un aperçu du nouvel édifice

Photo TC Media – Jean Carrier

Le grand patron de l’Inox, Philippe Desrosiers, était sur place pour répondre aux questions et complaintes du public pour défendre son futur investissement, mais il n’a pas eu à le faire. Aucune question du public ne lui a été adressée. Des modifications de règlements ont été acceptées pour faire aller de l’avant le projet. Ces changements permettent l’aluminium et le verre comme matériaux utilisés pour les murs d’un bâtiment principal. De plus, une hauteur minimale de 8,5m est exigée et le nombre d’étage minimal est réduit à un. Un café-terrasse peut être implanté en respectant certaines conditions. Il faut aussi mentionner qu’il sera interdit pour la brasserie d’avoir des spectacles de musique en soirée.

Le plan suit son cours et l’homme d’affaires semblait satisfait avec le processus.  «Tout se déroule comme prévu, mais il reste encore plusieurs détails à finaliser comme l’achat du terrain. Cependant, les choses vont bon train et on sent beaucoup d’appui à ce projet porteur. »    

Emplacement

Le quartier choisi pour le futur chantier est le parc industriel de Beauport, à l’angle des boulevards Raymond et Armand-Paris. Les raisons avancées pour ce choix sont l’absence de compétition dans le secteur et le désir de rester dans la ville de Québec. «Les seuls autres endroits disponibles pour acheter étaient à Saint-Augustin et l’Ancienne-Lorette. On voulait rester à Québec, c’est donc devenu la seule option viable pour nous. La population est en croissance à Beauport.»

Même si l’Inox va conserver sa succursale de la Grande-Allée et que la partie resto-pub du nouveau complexe est importante, la raison majeure de ce changement est la possibilité de produire de la bière de façon industrielle. Il y a une réelle volonté de la direction d’être des nouveaux joueurs dans un marché plus vaste. «On veut entrer dans le marché de la canette et, en raison du zonage de la Grande-Allée, il nous était impossible de brasser du houblon à grand volume.» La nouvelle usine à bière permettrait à l’Inox de tripler sa production annuelle. Les investissements pour l’ensemble du projet devraient friser les 3 millions de dollars et une cinquantaine d’emplois seront créés.   

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *