Actualités
13:27 27 janvier 2017 | mise à jour le: 27 janvier 2017 à 13:27 Temps de lecture: 3 minutes

La Ville souhaite un boulevard Sainte-Anne «plus complet»

RÉFECTION. Le boulevard Sainte-Anne aura bientôt une nouvelle apparence, du secteur D’Estimauville, jusqu’au parc de la Chute-Montmorency. D’après Julie Lemieux, l’artère qui sera refaite sur plus de six kilomètres sera plus conviviale, plus humaine et plus verte.

«On souhaite revitaliser le secteur. On veut le rendre plus humain, plus dynamique et en faire un milieu plus vivant. Nous voulons aussi le verdir, parce que ce n’est pas très vert en ce moment. On va planter davantage d’arbres et aussi rendre le réseau cyclable plus utilitaire», explique la vice-présidente du conseil exécutif et responsable de l’aménagement du territoire et l’urbanisme.

Parmi les projets déjà établis par la Ville, Mme Lemieux en a avancé deux qui concernent l’ancien site du dépôt à neige. «On va faire un parc sur le site qui n’est plus utilisé et aussi un stationnement incitatif du RTC à cet endroit. Nous voulons faire un parc comparable au Domaine Maizerets, mais à plus petite échelle.»

D’après Julie Lemieux, les choses ne se feront pas toutes en même temps. «Ça ne se fera pas tout en un bout, il s’agit de plusieurs projets», a-t-elle tenu à préciser.

Dans ces projets distincts, la vice-présidente du conseil exécutif ajoute que la largeur du boulevard sera aussi à l’étude. «Il s’agit d’une vision à long terme. On va peut-être réduire le nombre de voies, mais il faut voir si c’est possible avec le déneigement. Ça va être un bon défi, mais l’objectif est de rendre le boulevard plus convivial.»

Processus de consultation en amont

Toujours selon la vice-présidente du conseil exécutif, la première pelletée de terre n’est pas pour tout de suite, puisque la consultation du 18 janvier dernier en était une en amont du projet. «Il y a eu une cinquantaine de personnes qui sont venues poser des questions et surtout y aller de leurs commentaires. Les citoyens espèrent que ça va aller vite.»

Ce qui est particulier, selon elle, c’est que comme les projets s’étendent sur plusieurs kilomètres, ils touchent plusieurs districts qui n’ont pas les mêmes besoins. «Ce n’est pas tout le monde qui veut la même chose. Les promoteurs veulent des bâtiments plus hauts, ce qui ne plaît pas aux citoyens et à la Ville», affirme-t-elle.

La prochaine étape: prendre connaissance des commentaires des gens et retourner valider leur opinion. «On va compiler les commentaires des gens, ensuite on va faire une autre consultation. Celle-là (du 18 janvier) était en amont. On veut faire adopter le projet cet été», conclut Mme Lemieux

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *