Actualités
15:30 21 janvier 2017 | mise à jour le: 21 janvier 2017 à 15:30 Temps de lecture: 4 minutes

Cinq questions à Sabrina Lachance, duchesse de Beauport

CARNAVAL DE QUÉBEC. La duchesse de Beauport, Sabrina Lachance, se décrit comme une vieille âme, une personne sage et réfléchie. Ayant perdu sa mère, emportée par la leucémie, elle a décidé de soutenir la Société de leucémie et du Lymphome du Canada.

Sabrina Lachance, duchesse de Beauport (Photo gracieuseté)

Beauport Express: Qu’est-ce que l’expérience du Carnaval t’apporte et en quoi elle te servira dans le futur ?

Sabrina Lachance: En m’impliquant en tant que Duchesse, mes principales motivations étaient d’avoir la chance de vivre une expérience hors du commun qui allait complètement me sortir de ma zone de confort. Une expérience déstabilisante, mais ô combien enrichissante. J’avais comme ambition d’apporter ma personnalité et mes expériences au profit de cet évènement afin de me permettre de me dépasser et de découvrir un tout nouvel univers, celui des communications, des médias et de l’évènementiel. Un côté fort de moi est aussi de redonner et de m’impliquer auprès de la communauté, donc la mission de Duchesse allait me permettre de m’impliquer et d’être en première ligne auprès des citoyens et organismes.

Bientôt la fin approche et je peux dire que cette expérience m’a permis de me dépasser et de développer des aspects de ma personnalité et de mes compétences que je ne connaissais pas. Cela m’a permis de développer mon côté entrepreneurial, mon leadership et mon sens de l’organisation/ gestion.

 Pour ce qui est du futur, je n’ai pas d’attentes précises en ce qui a trait aux opportunités qui s’offriront à moi. Je me suis découvert un intérêt marqué pour l’évènementiel et je suis convaincue que l’expérience que j’ai acquise au cours de mon expérience me sera bénéfique. Je suis ouverte à ce que tout cela va m’apporter.

B.E: En quoi es-tu différente de la duchesse de l’an passé ?

S.L: Il est impossible pour moi de me comparer avec la Duchesse de l’an dernier, étant donné que nous sommes toutes des personnes différentes. Je crois que nous avons tous apporté notre vision, notre dynamisme et notre personnalité au Carnaval, ce qui fait qu’aucune Duchesse n’est semblable. Je crois sincèrement avoir réussi à apporter ma personnalité et ma touche lors de mon implication à cette édition du Carnaval.

B.E: À quoi t’attends-tu pour la durée Carnaval ?

S.L: Je n’ai pas d’attentes particulières en ce qui a trait au Carnaval. Je préfère vivre chaque journée comme un cadeau et une surprise et profiter de chaque moment fort de cet évènement. Je préfère me laisser la surprise pour le moment venu. Je n’ai pas d’inquiétude que ce sera un deux semaines fort en amusement et émotion.

B.E: Quelle est la cause que tu as choisie et pourquoi ?

S.L: La cause que j’ai choisie est celle de la Société de leucémie et du Lymphome du Canada. Cette cause me touche particulièrement, étant donné que j’ai perdu ma mère au printemps dernier, comme cause ; la leucémie. La décision de choisir cette cause était donc claire pour moi. C’est une de mes grandes motivations à me dépasser, à le faire pour et en mémoire de ma mère.

B.E: Ton meilleur souvenir d’un Carnaval passé ?

S.L: Je me souviens, plus jeunes, nous assistions aux défilés de nuit du Carnaval. Je garde des souvenirs mémorables de l’ambiance festive et vibrante : la musique, la danse, les chars allégoriques, la foule, les rires. Une ambiance des plus festives.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *