Actualités
10:45 27 juin 2017 | mise à jour le: 27 juin 2017 à 10:45 temps de lecture: 3 minutes

Une année marquée par la réduction des devoirs

FIN DES CLASSES. Le pavillon Saint-Édouard de l’école de l’Harmonie à Beauport testait cette année une nouvelle façon de faire pour alléger le sac à dos des enfants en soirée.  Annie Fournier, l’ancienne directrice de l’école nouvellement en poste comme directrice générale adjointe à la Commission scolaire, a vu des effets positifs sur la motivation des élèves.

Les élèves du pavillon Saint-Édouard étaient plus motivés pendant la période des leçons cette année.

(Photo deposit)

Depuis le début de l’année scolaire, les devoirs «plus traditionnels» ont été abandonnés au pavillon Saint-Édouard. Les enseignants ont plutôt décidé de prioriser la révision d’une notion apprise en classe, question de «réactiver les connaissances».

Difficile d’évaluer les retombées en terme de résultats académiques, mais «ça a eu un effet sur la motivation dans la période d’études», explique l’ancienne directrice. D’ailleurs, selon les commentaires reçus par les parents d’élèves, la période d’études est devenue beaucoup plus agréable et permettait de passer un moment de qualité avec son enfant.

Cette année, il n’était pas question de passer une heure le nez dans les cahiers en soirée, 15 à 20 minutes de trois à quatre soirs par semaine suffisaient. «Il y avait une notion d’équité à atteindre entre les élèves en difficulté et les élèves qui n’ont pas de difficulté. C’était important pour nous que les enfants jouent, prennent de l’air et se changent les idées le soir», soutient Mme Fournier.  Les enseignants ont également réalisé un document «soutien à l’étude», pour guider les parents, notamment avec des trucs pour motiver leurs enfants et apprendre tout en s’amusant.

D’autres écoles de la Commission scolaire des Premières-Seigneuries sont en réflexion à ce sujet pour la prochaine rentrée.

Un mode de pensée répandu

Annie, une enseignante de première année, croit que le moment d’ouvrir le sac à la maison devrait servir de «moment agréable pour que les parents voient ce que leur enfant a fait pendant la journée, un moment pour que votre enfant vous montre comment il est bon».

Elle ajoute qu’il est primordial que les enfants pratiquent la lecture le soir à la maison: «La réalité, c’est que c’est presque impossible d’apprendre à lire sans pratiquer à la maison, mais si j’étais à un niveau supérieur, il n’y aurait presque plus de travail à la maison».

«Je ne connais pas beaucoup de profs qui sont pour les devoirs», conclut l’enseignante, qui rappelle toutefois à ses petits l’importance de lire un petit peu cet été pour être des champions à leur arrivée en deuxième année.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *