Actualités
17:29 20 juin 2017 | mise à jour le: 20 juin 2017 à 17:29 temps de lecture: 2 minutes

7M$ pour réparer le vieux couvent

TRAVAUX. La Ville de Québec a accordé une subvention de 7M$ à Groleau Développement immobilier pour la mise en œuvre d’un projet de rénovation et de mise aux normes du couvent de Beauport.

Des logements seront aménagés à l’intérieur du couvent.

(Photo TC Media – Archives)

Groleau Développement immobilier a acquis l’ancien couvent des Soeurs de la Congrégation Notre-Dame de Beauport, en décembre dernier, dans le but d’y aménager des appartements. Le coût total des rénovations est évalué à 11,6M$.

 «On aimerait ça trouver de vieux murs de pierre ou de brique. On veut garder le cachet avec des matériaux d’origine», explique Samuel Groleau, propriétaire de l’entreprise immobilière. L’entreprise en est actuellement au curetage intérieur du bâtiment afin d’éviter toute surprise lors des rénovations. «Les plans vont être faits en fonction de ce qu’on va trouver», explique M. Groleau.

Le type et la grandeur des appartements seront définis en fonction des besoins de la population. «On est ouverts à toutes les propositions», que ce soit pour de petits ou de grands appartements, voire même des condos.

Cette subvention provient de  l’Entente de développement culturel 2012-2015 entre la Ville et le ministère de la Culture et des Communications.

La Ville de Québec sera d’ailleurs locataire du rez-de-chaussée et du demi-sous-sol pour y conserver un usage communautaire. À la base, Québec avait acquis l’édifice patrimonial en 2012 pour 750 000$ afin d’y aménager des bureaux, mais l’a remis en vente en mai 2016. Groleau développement immobilier l’a acquis pour le même montant.

Travaux visés par l’entente

L’enveloppe extérieure du bâtiment sera complètement restaurée, mais doit demeurer telle quelle, puisqu’il s’agit d’un bâtiment patrimonial. Les installations, dont celles touchant la sécurité incendie, devront également être mises aux normes.

Évidemment, l’intérieur sera complètement transformé pour accueillir la nouvelle vocation de l’édifice patrimonial.

Les travaux devraient débuter dès cet été, quand l’entreprise aura acquis ses permis de construction. Le tout devrait être terminé au plus tard le 1er juillet 2020.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *