Actualités
01:00 1 décembre 2017 | mise à jour le: 15 novembre 2018 à 15:28 temps de lecture: 3 minutes

Stevens Mélançon est prêt pour le défi

Politique. Lors des dernières élections municipales, Stevens Mélançon a remporté une victoire historique en étant élu comme premier conseiller de Québec 21. Il a remporté une lutte serrée par seulement 410 votes d’avance.  

Stevens Mélançon travaillant sur les sujets chauds de Québec 21 aux promenades Beauport.

Photo TC Media – Jean Carrier

«J’étais très heureux, mais je ne m’attendais pas à ce que ce soit aussi serré.»  En attendant la saga du recomptage dans Sainte-Thérèse-de-Lisieux, le conseiller municipal a siégé à son premier conseil de ville comme chef de l’opposition officielle. Il était satisfait de sa performance.  «Je m’étais très bien préparé et je connaissais mes sujets. Les choses déboulent quand même rapidement, mais je suis prêt à faire le boulot.»   

Trois priorités

Pour son premier mandat en tant que conseiller municipal, Stevens Mélançon a une liste très précise de priorités pour son district. La première est l’exploitation par la ville de l’ancienne carrière de ciment St-Laurent comme dépôt à neige. «Même si la ville a tenu des séances d’informations, elle avait un agenda caché sur la durée des travaux et la proximité du dépôt (150m) avec le secteur résidentiel. Les gens subissent une baisse de la qualité de vie avec la poussière et le bruit de la machinerie lourde. »

Sa deuxième priorité est le développement des infrastructures du coté est de son district. «Il y a beaucoup de travail à faire. On dirait que tout est à l’abandon dans les dernières années avec la fameuse piscine qui devait prendre la place de l’aréna Gilles-Tremblay. Elle n’est toujours pas là. Il faut aménager des logements sociaux et redonner du lustre à ce quartier. »

Un conseiller présent

Sa troisième priorité est simplement le bien-être des citoyens. «Je veux être un conseiller sur le terrain qui est branché avec les citoyens. Ce ne sont pas des objets, il faut les écouter. Je suis fier de les représenter. »

En attente du résultat du recomptage, il sait aussi qu’il va obligatoirement travailler avec au moins un conseiller d’Équipe Labeaume dans son arrondissement. «Je ne vois pas de problème pour travailler en collaboration. J’aime analyser une situation avant de donner mon avis. Chaque problème a une  solution, mais la solution ne doit pas devenir un problème. »   

    

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *