Actualités
18:48 10 décembre 2012 | mise à jour le: 10 décembre 2012 à 18:48 Temps de lecture: 3 minutes

William Renaud gravira le Kilimandjaro pour dénoncer l’intimidation

Réagir à l’intimidation par des actions positives. Voilà l’essentiel de ce que veut réussir William Renaud, un jeune étudiant de 16 ans dysphasique de l’école secondaire Samuel-De Champlain qui a mobilisé une équipe entière en vue de réaliser son rêve; gravir les quelque 5 800 mètres d’altitude du Kilimandjaro, l’été prochain, pour sensibiliser la population à contrer les préjugés face à sa réalité et celle de ses pairs.

Malgré ses difficultés d’apprentissage et de communication au quotidien qui entraînent souvent du rejet ou de l’intimidation de la part des jeunes des classes dites régulières, William Renaud a réussi à faire sa place dans son établissement scolaire. L’étudiant de 16 ans veut maintenant démontrer que chaque personne peut réussir peu importe sa différence.

 

« William est appuyé par le directeur Carl Ouellet à qui il s’est adressé personnellement pour lui demander d’agir comme parrain. L’équipe-école a aussi décidé de l’épauler dans ses démarches auprès de la communauté», souligne une des responsables du comité organisateur, Catherine Desaultels, agente de sensibilisation à l’entrepreneuriat jeunesse au Carrefour jeunesse-emploi Montmorency.

 

«J’ai de la difficulté à apprendre des concepts et à communiquer. Cela engendre de l’intimidation. Les gens pensent que les personnes atteintes de dysphasie ne sont pas intelligents et incapables de se défendre. C’est un préjugé qui a fait en sorte que j’ai perdu plusieurs amis, qui eux aussi avaient peur d’être intimidés à leur tour. L’idée de monter le Kilimandjaro m’est venue pour parler à la place de tous ceux qui sont comme moi et prouver que nous sommes capables de faire de grandes choses et faire disparaître les préjugés qui sont sur nous», confie l’étudiant en entrevue avec le Beauport Express.

Le marcheur de tête

Pour cette expédition de huit jours en juillet et août, William sera le marcheur de tête avec une vingtaine d’autres personnes qui le soutiendront tout au long de la grande ascension. Il sera accompagné d’une équipe expérimentée dont fera partie Céline Desautels, guide qui en sera à sa huitième conquête de ce sommet.

« Avec l’aide du Carrefour jeunesse-emploi Montmorency, d’Intègr’action jeunesse, en collaboration avec l’école secondaire Samuel-De Champlain, ainsi que de la communauté, William pourra enfin crier haut et fort: « Nous avons atteint notre objectif…nous avons fait une différence ! », souhaite Catherine Desautels.

Le comité organisateur est à la recherche d’un minimum de 12 participants qui veulent marcher pour la cause et accompagner l’adolescent au sommet de l’Afrique. Les personnes intéressées à le soutenir financièrement sont invitées à faire un don à Intègr’action jeunesse pour le «projet William» en communiquant au 418 821-0063. Une séance d’information pour les marcheurs éventuels aura lieu le lundi 17 décembre à 18 h 30 dans ses locaux, au 947, avenue Royale, à Beauport. Le coût individuel de l’expédition est de 5 500 $, incluant un safari de deux jours.

 

Beauport Express, membre du Groupe Québec Hebdo.

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *