Actualités
23:45 17 octobre 2012 | mise à jour le: 17 octobre 2012 à 23:45 temps de lecture: 2 minutes

Lutte contre la pauvreté: un combat à poursuivre

Des dizaines de militants à la lutte contre la pauvreté se sont rassemblés mercredi midi, sur la place publique de la bibliothèque Gabrielle-Roy, pour dénoncer selon eux le cercle vicieux de la pauvreté, malgré les ressources mises en place.

Des femmes du regroupement Rose du Nord, l’ADDS-QM (l’Association pour la défense des droits sociaux – Québec métropolitaine) et le collectif de lutte et d’action contre la pauvreté de la région de Québec demandent au gouvernement Marois d’agir en ce sens, en bonifiant notamment les prestations des assistés sociaux et d’abolir les catégories, soit avec contrainte sévère à l’emploi ou non.

Salaire minimum

Le regroupement de femmes Rose du Nord a souligné que les femmes connaissent bien la problématique de la pauvreté. «Le travail qu’on fait n’est pas toujours reconnu. Nos enfants en souffrent. La pauvreté devient un cercle vicieux. Personne n’est à l’abri. On vient sonner l’alarme. Éliminer la pauvreté, c’est notre combat!», ont-elles clamé en chœur.

De son côté, Monique Toutant, de l’Association pour la défense des droits sociaux du Québec métropolitain (ADDS-QM), juge que le salaire minimum devrait être augmenté. «Travailler 40 heures par semaine pour 20 000$ par année, ce n’est pas donné. On doit s’en tenir à nos besoins essentiels. (…) Pour nous aider, il faudrait offrir aussi plus de logements sociaux. C’est en soutenant mieux que les gens s’en sortent», a-t-elle témoigné.

Groupe Québec Hebdo.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *