Actualités
19:44 16 octobre 2012 | mise à jour le: 16 octobre 2012 à 19:44 temps de lecture: 3 minutes

Projet de Parc-O-Bus compromis dans le quartier Montmorency

Le projet d’aménagement d’un Parc-O-Bus dans le quartier Montmorency proposé par le Réseau de transport de la Capitale (RTC) sous les bretelles de l’autoroute Félix-Leclerc, à proximité de la 121e Rue, a du plomb dans l’aile. 36 citoyens du secteur se sont opposés à la modification au règlement de zonage en apposant leur signature au registre, alors qu’il en fallait moins de 25 pour que ce projet aille de l’avant.

Fortement en faveur de cette initiative du RTC qui avait pour objectif d’améliorer, dès 2013, les services de transport en commun dans ce quartier qualifié d’enfant pauvre en ce domaine, la conseillère municipale du district de la Chute-Montmorency, Julie Lemieux, n’a pu cacher sa déception après la période de signatures du registre.

«Je suis évidemment déçue que ce projet soit contesté. On me demande du transport en commun dans Montmorency depuis mon arrivée en poste et je croyais que tous les citoyens se réjouiraient d’avoir enfin accès à des lignes directes vers le centre-ville le matin et vers Montmorency le soir. Mais une petite partie du quartier s’oppose au projet et bloque l’arrivée des autobus sur le boulevard Sainte-Anne», a déclaré Mme Lemieux.

Un référendum possible

Selon la conseillère municipale, les citoyens avaient tout à gagner en permettant au RTC d’aménager ce terrain sous les bretelles. «Je dois dire que plusieurs personnes m’ont fait part de leur déception face à ce rejet et demandent la tenue d’un référendum pour trancher la question. Nous mesurerons nos appuis avec mes collègues de l’arrondissement et nous déciderons au cours des prochaines semaines si nous allons de l’avant avec un référendum ou si nous abandonnons le projet».

Une trentaine de résidents du quartier avaient assisté à l’assemblée publique de consultation tenue, en septembre, au Centre de loisirs Ulric-Turcotte, avant la séance du conseil d’arrondissement. Des explications leur avaient été livrées sur le projet de modification au règlement sur l’urbanisme autorisant les usages de terminus d’autobus et d’aire de stationnement relatif à un service de transport en commun sous les bretelles de l’autoroute longeant le boulevard Sainte-Anne.

La grande majorité des citoyens avaient alors souligné leur accord avec cette initiative en mentionnant que l’implantation d’un Parc-O-Bus d’une centaine de places de stationnement avec un aménagement paysager à cet endroit développerait l’économie du quartier et améliorerait la propreté des lieux tout en assurant un meilleur service de transport en commun vers le centre-ville de Québec.

Ajout aux heures de pointe

Un porte-parole du RTC avait affirmé qu’un parcours sera ajouté aux heures de pointe avec six départs aux 15 minutes le matin vers la haute-ville et sept retours le soir comprenant des arrêts à divers endroits sur le boulevard Sainte-Anne.

Julie Lemieux avait pour sa part indiqué que l’objectif visé était aussi de permettre aux résidents du secteur de se stationner à cet endroit lors des opérations de déneigement.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *