Actualités
17:01 25 janvier 2012 | mise à jour le: 25 janvier 2012 à 17:01 temps de lecture: 3 minutes

Un défi de taille attend les quatre paroisses de l’Unité pastorale du Vieux-Beauport

L’archevêque de Québec, Mgr Gérald Cyprien Lacroix, a publié dernièrement un important document de référence pour les réaménagements pastoraux dans le diocèse de Québec, dans lequel il affirme que le statu quo n’est plus possible en raison des nouveaux défis en évangélisation, de la diminution des ressources humaines et de la précarité financière. Un grand défi attend maintenant les quatre paroisses de La Nativité de Notre-Dame de Beauport, Sainte-Gertrude, Saint-Ignace-de-Loyola et Notre-Dame-de-l’Espérance qui forment l’Unité pastorale du Vieux-Beauport.

Dans ce document, Mgr Lacroix annonce clairement sa vision sur la mission et sur la vie des communautés chrétiennes en soulignant l’urgence de diminuer les structures administratives, d’augmenter la vitalité des communautés et de mettre en commun les ressources humaines, matérielles et financières.

Le curé des quatre paroisses, l’abbé Réal Grenier, a profité d’une rencontre d’information récemment au sous-sol de l’église de Saint-Ignace pour sensibiliser une centaine de proches collaborateurs, marguilliers et employés aux grands réaménagements pastoraux proposés par Mgr Lacroix.

«Le prochain Synode des évêques à Rome en 2012 va porter sur la nouvelle évangélisation qui doit être le leitmotiv de toutes nos décisions et de toutes nos actions. Un défi de taille nous est adressé pour les trois prochaines années, soit de diminuer considérablement le nombre de fabriques et de paroisses, tout en augmentant notre vitalité dans la transmission de la foi et de l’Évangile», a mentionné le curé Grenier.

Une paroisse regroupera plusieurs communautés locales

Pour assurer la cohésion pastorale et administrative, un curé, avec l’équipe pastorale, se verra confier une seule paroisse, mais cette paroisse regroupera plusieurs communautés locales et différents lieux de culte.

Dans le contexte de l’agrandissement du territoire des paroisses, le document de Mgr Lacroix souligne qu’il est souhaitable que la paroisse suscite la présence de communautés de vie évangélique et missionnaire afin de rendre l’Église visible dans un milieu.

«L’émergence de nouvelles équipes d’animation locale permettra de favoriser et de maintenir un sentiment d’appartenance au sein de la grande paroisse. Dans quelques années, il pourrait rester seulement deux prêtres pour desservir l’ensemble du territoire de l’arrondissement de Beauport. C’est pourquoi, il est urgent de passer à l’action», a conclu le curé Grenier.

Une deuxième rencontre d’information, où quelques scénarios de réaménagements proposés par Mgr Lacroix seront présentés à l’ensemble de la population, aura lieu le mercredi 28 mars à 19 h à l’église de Saint-Ignace.

Beauport Express, membre du Groupe Québec Hebdo.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *