Actualités
21:13 4 novembre 2012 | mise à jour le: 4 novembre 2012 à 21:13 temps de lecture: 3 minutes

Beauport se souvient

Les cérémonies commémorant le Jour du Souvenir se sont déroulées ce matin, près du cénotaphe, dans le jardin du bureau d’arrondissement de Beauport. Plusieurs couronnes ont été déposées à la mémoire des soldats et notamment aux combattants beauportois qui ont combattu lors des deux conflits mondiaux, de la Guerre de Corée ainsi que celles d’Irak et d’Afghanistan.

Toute empreinte de dignité, la cérémonie a débuté peu après 10h30, sous un ciel couvert. Des dizaines de Beauportois avaient fait le déplacement en souvenir des soldats tombés au combat. De nombreux vétérans étaient présents, à l’image d’André Falardeau, officier dans la police militaire : «Je suis allé en Alaska avec les Japonais en 1940. Puis en 1942-1943, je suis parti de l’autre côté, au Royaume-Uni.»

Pour Gaston Pettigrew, parti au combat à 17 ans, «c’est bien important cette cérémonie. C’est pour se souvenir des anciens qui sont décédés car, nous, nous sommes chanceux, nous sommes toujours là», raconte ce capitaine de corvette, qui a servi durant la Deuxième Guerre mondiale dans la marine.

«C’est une journée très touchante»

La traditionnelle présentation des honneurs militaires s’est effectuée sous la présidence d’honneur du major général dans les Forces canadiennes à la retraite, Guy Laroche. «C’est une journée spéciale car on se rappelle tout le temps les soldats qu’on a perdu en Afghanistan et à d’autres endroits. On se rappelle d’eux, mais aussi des familles et des sacrifices faits par chacun. C’est une journée très touchante», confie le major général, aujourd’hui, responsable de la sécurité civile et sécurité incendie pour le gouvernement du Québec. Ce dernier a été assigné commandant de la Force opérationnelle interarmées en Afghanistan, en 2007-2008. Il a également servi en Haïti, suite au tremblement de terre. «J’ai connu la guerre d’Afghanistan pour avoir commandé pendant près d’un an. Et évidemment, ce sont toujours des souvenirs pénibles. Car lorsqu’on perd des soldats, moi, j’en ai perdu 17, on leur doit cette cérémonie pour les sacrifices faits au nom de la démocratie», souligne-t-il.

Des instants solennels

Les membres de l’Harmonie des Cascades de Beauport ont interprété une partie de l’hymne national du Canada. Les troupes se sont ensuite découvertes. Puis, le padré militaire, le major Jacques Saint-Michel, a prononcé la première prière suivie par celle des anciens combattants, dite par Lionel Bourboing. Le trompettiste de l’Harmonie des Cascades, Mathieu Rivest, a suivi avec une interprétation poignante de «L’Appel aux morts» marquée par une minute de silence. Il a également sonné le «Réveil» par la suite.

Puis, 14 couronnes ont ensuite été déposées au pied du cénotaphe. Militaires, anciens combattants, élus et familles de soldats tués au combat se sont succédés pour honorer la mémoire de ces hommes. Pour clore la cérémonie, la parade militaire, formée du 35e régiment des transmissions de Beauport, des corps de cadets 2482 Samuel-de-Champlain, des corps de cadets 376 Collège de Beauport et de l’Escadron 630 Rotary Beauport des cadets de l’air et menée par la fanfare de l’Escadron 630, est passée devant le dais d’honneur en direction du Manège militaire de Beauport. Beauport Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *