Actualités
18:53 29 novembre 2012 | mise à jour le: 29 novembre 2012 à 18:53 temps de lecture: 4 minutes

Réaménagements pastoraux: Deux communions de communautés pour le secteur Orléans

Pour assurer la poursuite de la mission d’évangélisation dans un contexte marqué par la diminution du nombre de prêtres, l’archevêque de Québec, Mgr Gérald Cyprien Lacroix, a annoncé l’an dernier d’importants réaménagements pastoraux. Deux communions de communautés seront ainsi appelées à desservir d’ici 2020 les 16 paroisses du secteur Orléans qui regroupe les territoires de Beauport, Sainte-Brigitte-de-Laval, l’Île d’Orléans et la Côte-de-Beaupré.

Réunis à l’église Saint-Ignace-de-Loyola de Giffard, hier soir, une centaine de personnes issues d’équipes pastorales, d’assemblées de fabrique et d’équipes d’animation locale ont pris connaissance des récents développements dans ce vaste projet, lors de la dernière des sept soirées d’information régionale animées par du personnel des services diocésains de Québec.

La première communion de communautés sera composée des 10 paroisses de La Nativité de Notre-Dame de Beauport, Saint-Ignace-de-Loyola, Notre-Dame-de-l’Espérance, Sainte-Gertrude, Sainte-Thérèse-de-l’Enfant-Jésus, Bienheureuse-Marie-Catherine-de-Saint-Augustin, Sainte-Brigitte-de-Laval, L’Ange-Gardien, Sainte-Trinité-d’Orléans et la Sainte-Famille-d’Orléans. Quatre curés desservent actuellement ce grand territoire.

La seconde communion de communautés regroupe les six paroisses de Château-Richer, Sainte-Anne-de-Beaupré, Beaupré, Saint-Joachim, Saint-Ferréol-les-Neiges et Saint-Tite-des-Caps où un seul curé est présent. Selon les dernières statistiques, les 16 paroisses du secteur Orléans comptent plus de 125 000 personnes.

Apprendre à se connaître

Un outil intitulé «Portait de la vie de nos communautés chrétiennes locales» a été mis en place pour aider à cerner les particularités des diverses paroisses afin de les faire connaître aux autres avec leurs forces et leurs besoins.

«Pour ce faire, il sera important de réaliser des projets communs, surtout des projets nouveaux comme autour de l’année de la foi, par exemple. Il sera essentiel d’augmenter la vitalité de chaque communauté chrétienne, afin que lors du regroupement chacune continue d’être vivante, dynamique et porteuse de la mission d’évangélisation avec sa couleur propre. Un autre outil privilégié sera la mise en place et la consolidation des équipes d’animation locale pour améliorer nos façons de faire et rejoindre les baptisés que nous ne rejoignons que trop peu ou jamais», a souligné au Beauport Express, le curé de l’Unité de pastorale du Vieux-Beauport, Réal Grenier.

Diminution du nombre de fabriques

Ce vaste projet entraînera la réalisation d’un plan directeur immobilier précisant la future vocation des églises et des presbytères, ainsi que la diminution du nombre de fabriques, corporations dont le but est de réaliser la mission de l’Église catholique en assurant les ressources humaines, matérielles et financières d’une paroisse.

Le comité diocésain des réaménagements pastoraux est en train de relire une dizaine d’expériences de suppressions et de rattachements de paroisses vécues dans le diocèse au cours des 20 dernières années pour en tirer les éléments positifs à conserver et les points plus difficiles et erreurs à ne pas répéter. Les éléments qui seront recueillis au terme de cette démarche seront partagés dans un document qui sera disponible à l’hiver 2013.

 

Pour plus d’information, visitez le site Internet www.ecdq.org à l’onglet réaménagements pastoraux.

 

Beauport Express, membre du Groupe Québec Hebdo.

Rémy Gagnon, responsable du Département des fabriques, le chanoine Jean Tailleur, chancelier au diocèse de Québec, et Marie Chrétien, coordonnatrice du Service de la pastorale, ont agi comme personnes ressources lors de cette soirée régionale d’information.

 

<@CP> (Photo Michel Bédard)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *