Actualités
17:47 26 septembre 2012 | mise à jour le: 26 septembre 2012 à 17:47 temps de lecture: 3 minutes

Une année déterminante pour Entraide Agapè

Les 12 derniers mois ont été fort importants pour l’organisme, dont la mission est d’offrir des services d’entraide alimentaire et matérielle aux familles et personnes démunies.

Marqués par la conclusion d’un plan triennal qui demeurera dans l’histoire de l’organisme, les 12 derniers mois ont été fort importants pour Entraide Agapè, dont la mission est d’offrir des services d’entraide alimentaire et matérielle aux familles et personnes démunies de l’arrondissement de Beauport, de la Côte-de-Beaupré et de l’Île d’Orléans.

«Au-delà de 12 500 personnes bénéficient annuellement de nos services de banque alimentaire bien que les denrées que l’on a l’habitude de recevoir gratuitement des supermarchés ont passablement diminué au cours des derniers mois. Les recettes réalisées par la Ressourcerie La P’tite Fabrique nous ont toutefois permis d’atteindre nos objectifs», souligne le président de la corporation, Michel Verret.

Rencontré à l’occasion de l’assemblée générale annuelle de l’organisme, M. Verret a mentionné que les faits saillants de 2011 avaient été marqués, entre autres, par la redéfinition de l’image d’Entraide Agapè avec la création d’un nouveau logo significatif et la promotion des moyens d’action à l’aide de dépliants définis par un guide des normes graphiques.

Deux systèmes de gestion séparés

«Le fractionnement de la direction de l’organisme en deux systèmes de gestion séparés, un pour la banque alimentaire et l’autre pour la ressourcerie, nous a permis d’accroître les services tout en réduisant les coûts d’opération qui nécessitent un budget annuel de près de 800 000 $», note M. Verret.

Un troisième dossier a aussi demandé une forte implication des membres du conseil d’administration, soit celui de la rénovation de la maison centenaire qui abrite la banque alimentaire.

«Estimé à plus de 500 000 $, ce projet est sur la bonne voie. La campagne de financement a permis d’amasser 155 000 $ jusqu’à présent, sans compter l’engagement de 125 000 $ de la part de la Ville de Québec. Il reste maintenant l’appui du gouvernement du Québec à obtenir, mais cela ne saurait tarder. Notre souhait est que les rénovations soient réalisées en 2013», ajoute d’une voix optimiste, M. Verret.

Des statistiques révélatrices

Le rapport annuel déposé par l’organisme révèle que les bénéficiaires des dépannages alimentaires, tout comme les usagers du comptoir alimentaire, se retrouvent principalement dans le groupe d’âge des 30 à 44 ans. Le plus souvent, ce sont des familles qui vivent de l’aide sociale. 4 800 dépannages ont été comptabilisés en 2011.

Première source de financement autonome de l’organisme, la ressourcerie a connu l’an dernier une croissance de 7 % de ses ventes qui ont atteint 358 000 $. Le profit net de 106 000 $ a ainsi largement contribué au financement de l’œuvre d’Entraide Agapè, dont l’équipe se compose de 14 salariés réguliers et de six travailleurs subventionnés par Emploi Québec.

L’organisme compte également sur la collaboration de quelques retraités, dont les 26 908 heures de bénévolat représentent l’équivalent de 13 employés à temps plein.

 

Beauport Express, membre du Groupe Québec Hebdo.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *