Actualités
14:58 7 septembre 2012 | mise à jour le: 7 septembre 2012 à 14:58 temps de lecture: 4 minutes

Élizabeth-Anne N’Doumi fait sa marque à Hollywood

Une comédienne québécoise de la relève, Élizabeth-Anne N’Doumi, originaire de Courville, a été mise en nomination récemment, sous son nom d’artiste Élizabeth Anne, au Action on Film Festival de Los Angeles, pour son rôle de la méchante «Cobra» dans le film «Duplicando» du Montréalais Nils Oliveto.

Sélectionnée dans la catégorie «Best Villain», «Meilleur Méchant», elle était la seule femme parmi une impressionnante brochette de gros acteurs durs en nomination parmi lesquels on retrouvait Tom Sizemore, Neil Green, Mike Campbell, les Pirate Brothers et Bas Rutten, récipiendaire du prix.

«J’ai eu l’opportunité de me rendre sur place et d’assister à la cérémonie officielle de remise de prix et de vivre ces précieux moments de mon premier tapis rouge à nul autre endroit qu’Hollywood! Je n’ai pas gagné, mais ce n’est qu’un détail en fait. De me rendre jusque là m’a donné beaucoup de confiance pour la suite et je suis reconnaissante pour toute cette aventure», souligne la comédienne de 30 ans qui vit à Montréal depuis maintenant six ans.

«Mon personnage de «Cobra» m’a apporté beaucoup de facettes différentes à travailler et c’est ce que je trouvais riche. L’histoire un peu abracadabrante de ce film se répète quatre fois de suite, mais à chaque fois sous une perspective différente. J’étais appelée à changer autant d’énergie que de coupes de cheveux. J’ai beaucoup apprécié. De plus, j’étais ravie de pouvoir m’impliquer dans un film en anglais, car j’ai comme objectif de jouer davantage dans cette langue», confie Élizabeth Anne en précisant que ce film devrait être présenté dans d’autres festivals dans les mois à venir.

La piqûre du théâtre à la Courvilloise

Ouverte sur le dialogue des cultures et grande voyageuse, Élizabeth Anne a eu la piqûre pour le théâtre à l’école secondaire de la Courvilloise avec l’enseignante Joanne Lafontaine. Elle a par la suite été inspirée par des comédiens qui jouaient à Québec au Périscope, au Trident et à La Bordée, les premières salles de spectacles qu’elle a fréquentées.

«Après un diplôme d’études collégiales de deux ans en art dramatique à Lionel-Groulx, j’ai eu des opportunités de voyage à l’étranger que j’ai saisies. J’ai travaillé à Disneyland Paris qui fut mon premier emploi dans le monde du spectacle. J’ai par la suite recommencé à étudier le théâtre à Paris pour plus tard revenir au Québec pour commencer véritablement mon cheminement professionnel, il y a de cela six ans. Je désire maintenant continuer à m’ouvrir à des rôles en anglais et camper des personnages variés et originaux», ajoute la comédienne qui tourne en ce moment dans le film «Oscar et la belle de nuit», réalisé par Moussa Djigo, qui sera présent dans les festivals et en salle en 2013.

La clé du succès, l’entraînement constant

«J’aime m’impliquer dans différents films, toujours à l’affût de venir en aide à des étudiants ou réalisateurs émergeants. J’apprécie travailler avec des gens nouveaux et parfaire mon jeu à la caméra. Je crois en l’entraînement constant. C’est pourquoi je publie mon profil de comédienne ou encore des démos vidéo de jeu à plusieurs places sur internet et je réponds à des annonces de réalisateurs faisant des films indépendants».

Comme beaucoup de comédiens, elle travaille dans plusieurs autres types de productions, en publicité télé et en théâtre.

«Je cultive aussi l’initiative. J’ai monté ma propre compagnie en 2008 et produit mon premier projet, une nouvelle mouture du classique de Michel Tremblay, «Sainte Carmen de la Main», qui a été mise en scène par Simon Boulerice et présentée au prestigieux Monument National à Montréal. J’ai une démarche artistique remplie de diversité et je veux toujours me dépasser. Ce qui m’amine en ce moment, c’est le tournage du film «Oscar et la Belle de Nuit» dans lequel je joue le rôle de «Diane». C’est un projet en lequel je crois beaucoup. 80% du film a été tourné cet été, principalement de nuit, dans de magnifiques lieux à Montréal», conclut l’actrice.

 

Beauport Express, membre du Groupe Québec Hebdo.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *