Actualités
14:05 1 janvier 2016 | mise à jour le: 1 janvier 2016 à 14:05 temps de lecture: 4 minutes

Dix événements pour se rappeler 2015

RÉTROSPECTIVE. Avant de résolument tourner la page sur 2015, le Beauport Express a compilé 10 événements qui ont retenu l’attention au cours de la dernière année. Belle occasion de se rappeler de bons – et moins bons – souvenirs en attendant de savoir ce que nous réserve 2016. (Premier de trois articles. Lire la suite demain)

Opposition au projet du Groupe Dallaire sur le terrain des Sœurs de la Charité

À la fin de l’année 2014, les Sœurs de la Charité de Québec et la Fondation Famille Jules-Dallaire annonçaient conjointement le développement de 1,7 million de pieds carrés de terrains en zone agricole pour la construction de plus de 6500 unités résidentielles autour de la Maison généralice dans l’arrondissement de Beauport. Le début de 2015 a été marqué par différentes réactions à ce projet qui doit s’étaler sur une période de 15 ans et générer des retombées estimées à plus de 150M$. Inquiète de la perte d’espaces importants pour l’agriculture urbaine à Québec, l’Union des producteurs agricoles (UPA) de la Capitale-Nationale–Côte-Nord a d’abord demandé à la population de se prononcer sur Facebook sur la sauvegarde des terres patrimoniales.

Des étudiants et des enseignants de la maîtrise en gestion de l’environnement de l’Université de Sherbrooke ont également lancé un cri du cœur dans le dossier. Quelque 40 signataires ont demandé la protection de cette zone agricole dans une lettre ouverte adressée à la présidente de la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ). «Donner l’aval à un projet d’urbanisation sur ce qu’il reste des meilleures terres arables du Québec serait faire marche arrière dans le développement d’une collectivité durable», ont d’abord fait valoir les opposants.

Alors que le projet a reçu le soutien du maire Régis Labeaume, il serait pourtant contraire aux orientations du Plan métropolitain d’aménagement et de développement de la Communauté métropolitaine de Québec, du Plan directeur d’aménagement et de développement de la Ville de Québec et de son Plan de développement de la zone agricole, ont-ils également souligné.

Décès de l’ancien député bloquiste Michel Guimond

Michel Guimond, ex-député fédéral de Montmorency-Charlevoix-Haute-Côte-Nord sous la bannière du Bloc québécois de 1993 à 2011, est décédé le 19 janvier à l’âge de 61 ans d’une crise cardiaque, alors qu’il était en rémission d’un cancer colorectal. Reconnu pour son engagement dans la communauté et pour sa fougue, Michel Guimond a laissé un bon souvenir chez les politiciens de la Côte-de-Beaupré qui l’ont côtoyé.

«C’était quelqu’un de très engagé et de très tourné vers la population», a alors dit de lui le maire de Boischatel, Yves Germain. Maire de Saint-Ferréol-les-Neiges pendant 25 ans, Germain Tremblay a pour sa part côtoyé M. Guimond dès sa première élection dans la circonscription. Il se souvient d’un homme disponible et dynamique. «C’était quelqu’un qui était toujours positif. C’était un vrai bulldozer quand il voulait faire avancer les dossiers.»

The Seasons maintenant international

Le quatuor de Beauport The Seasons roule bien sa bosse; les quatre membres du groupe ont lancé cette année leur album Pulp en Europe en plus d’avoir participé au spectacle de la Saint-Jean-Baptiste sur les plaines d’Abraham le 23 juin. Le groupe a passé une partie de l’hiver en Europe pour lancer un premier EP intitulé Velvet. «On est allé rencontrer les gens qui s’occupaient de nous en Europe en plus de faire la promotion de notre EP là-bas», a fait savoir le chanteur et guitariste Hubert Chiasson.

L’album du groupe, Pulp, a fait son apparition sur les tablettes des disquaires de France, de Suisse et de Belgique à partir de la mi-septembre. La réponse est bonne pour les premiers pas de The Seasons en Europe, malgré les réactions différentes du public européen sur certains aspects. «Les spectateurs ne vont pas réagir sur les mêmes chansons, a expliqué le deuxième frère Chiasson, Julien. Parfois, ça peut être même juste sur un accord ou un mot différent.»

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *