Actualités
19:43 5 mars 2015 | mise à jour le: 5 mars 2015 à 19:43 temps de lecture: 3 minutes

Espace Saint-Grégoire: Gilles Pilote donne une deuxième vie à l’ancienne église de Montmorency

RÉNOVATION PATRIMONIALE. L’homme d’affaires natif de Montmorency et président du Groupe Macadam, Gilles Pilote, peut maintenant dire mission accomplie avec l’inauguration de la nouvelle salle de spectacles et de réception, Espace Saint-Grégoire. Après deux ans de travail, il a réussi avec audace à donner une deuxième vie à l’ancienne église paroissiale, dont il a fait l’acquisition en janvier 2013 auprès de la fabrique Bienheureuse Marie-Catherine de Saint-Augustin.

En compagnie d’une équipe ayant à cœur le quartier Montmorency, il a mis sur pied un projet rassembleur qui a consisté à requalifier l’église et lui donner une nouvelle vocation. Son objectif, revitaliser ce secteur de l’arrondissement de Beauport tout en assurant la mise en valeur de ce bâtiment historique construit en 1897.

La nef, le chœur et le jubé de l’église ont été convertis en salle de réception multifonctionnelle pouvant accueillir jusqu’à 500 personnes et un point de service du réseau des bibliothèques de Québec devrait ouvrir ses portes, dès l’automne prochain, dans le transept nord.

Classée valeur patrimoniale élevée, cette église a été désacralisée en juillet 2011 et plusieurs fidèles craignaient pour sa démolition, l’état de la bâtisse nécessitant des travaux estimés à près de 2M$.

Un vent de renouveau

Depuis son ouverture au public, de nombreux commentaires positifs affluent à propos de cette belle initiative de M. Pilote qui suscite un vent de renouveau dans le quartier Montmorency. Des résidents de longue date n’ont d’ailleurs pas hésité à qualifier l’entrepreneur de visionnaire dans un secteur qui a été le théâtre de nombreuses fermetures de commerces au cours des 20 dernières années.

«Je suis né à Saint-Grégoire, mon entreprise a pignon sur rue dans le quartier, mes parents sont nés ici et y ont grandi. J’ai toujours eu à cœur cette église qui demeure l’âme des paroissiens. J’avoue que cela a été une décision audacieuse d’en faire l’acquisition, mais je suis très fier des résultats aujourd’hui. Le plan de réaménagement s’est fait en étapes avec le souci de ne pas dénaturer le bâtiment. L’Espace Saint-Grégoire possède un potentiel sans limite et polyvalent où il est maintenant possible de tenir des fêtes somptueuses, des réceptions en tous genres et même des combats de boxe!», souligne avec enthousiasme Gilles Pilote.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *