Actualités
19:52 22 octobre 2015 | mise à jour le: 22 octobre 2015 à 19:52 temps de lecture: 3 minutes

L’Alliance AutoPropane s’installe à Beauport

VOITURES HYBRIDES. L’Alliance AutoPropane a lancé officiellement sa nouvelle borne de propane libre-service à Beauport. Pour le propanier, il s’agit d’une 17e station dans la province et d’un investissement de 100 000$.

Situé au 3314, rue du Carrefour, tout juste à côté du Carrefour Beauport et de la station d’essence Shell, le point de ravitaillement devient le deuxième emplacement à Québec pour ce type de carburant qualifié «d’en expansion» par l’organisation propanière. Actuellement, l’autre endroit pour faire le plein de propane est situé sur le boulevard Hamel.

Moins nocif pour l’environnement et pour le portefeuille

D’après Rock Boulianne, co-président d’Alliance AutoPropane, «le propane produit 25% de moins de gaz à effet de serre que l’essence.»

Financièrement, le propane n’est toutefois pas encore adapté à tout le monde parce qu’il n’y a pas de subvention comme il existe quand on achète un véhicule électrique. C’est l’un des objectifs de l’Alliance AutoPropane.

Ce type de carburant a par contre certains avantages au niveau financier, une fois le retour sur l’investissement atteint: «Le coût au litre est 50% plus bas, mais est un peu plus énergivore que l’essence. On garantit donc une économie d’au moins 40%.»

Pas encore grand public

Le plus grand obstacle selon M. Boulianne, «c’est la méconnaissance du public.» D’après lui, peu de gens sont au courant que le propane peut être utilisé dans les véhicules.

Ce qui semble être un autre problème important, c’est que pour pouvoir utiliser ce gaz dans un véhicule, il faut convertir le moteur pour qu’il soit hybride propane/essence. Actuellement, faire la conversion peut coûter entre 5000 et 6000$. «On est surtout dans le marché du commercial, parce que ça prend un véhicule qui roule au moins 25 000 km par an pour être rentable. Comme on vise le marché du consommateur, on veut faire baisser le prix de conversion», explique le co-président.

Un appui de la Ville

La Ville de Québec n’a pas investi de fonds, mais «a été un facilitateur dans le dossier. Ils ont vu le potentiel, nous n’avons donc pas eu de problèmes pour avoir les permis», explique M.Boulianne.

La conseillère municipale du district de Sainte-Thérèse-de-Lisieux et présidente de l’arrondissement de Beauport Marie France Trudel salue l’investissement situé dans ce qu’elle qualifie de carrefour majeur de Beauport: «C’est une contribution non négligeable à l’environnement. Le propane améliore la qualité de vie des citoyens.»

D’ici au printemps, deux stations devraient s’ajouter à Québec. L’une sera dans le Parc Colbert et l’autre dans le secteur Henri-IV.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *