Actualités
21:41 21 janvier 2015 | mise à jour le: 21 janvier 2015 à 21:41 temps de lecture: 3 minutes

L’entreprise de Jamie Ouellette vandalisée pour une troisième année consécutive

DÉNEIGEMENT. Le propriétaire de l’entreprise de déneigement Boréale Centre d’Entretien Extérieur, Jamie Ouellette, de Beauport a subi, en fin de semaine dernière, les contrecoups de la dure concurrence que se livrent les déneigeurs de Québec, alors que deux de ses tracteurs ont été vandalisés entraînant des dommages de près de 4000$.

Il s’agit de la troisième année d’affilée que des équipements de déneigement de M. Ouellette subissent de tels gestes à la veille d’une tombée de neige importante. L’événement s’est déroulé dans la nuit du dimanche 18 janvier au lundi 19 janvier sur le stationnement de l’entreprise sise au 982, rue Nordique.

«Les vandales n’ont pas eu le temps d’en faire plus parce que les systèmes d’alarme des tracteurs ont été déclenchés. J’ai appris que des clients du restaurant Tim Hortons à côté auraient vu quelque chose. Les policiers poursuivent leur enquête. Ils pourront aussi prendre connaissance des images filmées par la caméra de surveillance du stationnement», mentionne M. Ouellette qui offre une récompense de 2000$ à 3000$ pour toute information qui sera transmise à la police en vue de permettre de trouver les malfaiteurs.

Être différent ça déplait

Selon M. Ouellette, c’est la compétition féroce dans les contrats de déneigement qui est la cause de ces actes de vandalisme. «Je suis passé de trois à 12 tracteurs et j’offre plus de services aux clients. Être différent ça déplait. On me traite de «coupeux» de prix, mais il y a des déneigeurs qui sont moins chers que moi. Je ne comprends pas pourquoi il y a seulement moi dans la grande région de Québec qui est victime de vandalisme. C’est peut-être parce que j’ai décidé de faire bande à part et de m’occuper de mes affaires dans mon coin et de laisser faire les autres», ajoute M. Ouellette.

Se voyant comme un renard dans une bergerie ou un chien dans un jeu de quilles, M. Ouellette affirme que la plupart des déneigeurs sont des bons gars, mais qu’il doit y avoir une pomme pourrie quelque part.

«J’ai déjà reçu des menaces de ne pas aller dans certains territoires. Je pense que j’ai le droit de faire de l’expansion avec mon entreprise et je trouve cela fatigant à la longue d’être victime de la frustration des autres», confie M. Ouellette qui a bien hâte d’avoir les résultats de l’enquête policière.

L’an dernier, des vitres et des portes de neuf de ses tracteurs avaient été vandalisées pour des dommages de plus de 20 000$ tout juste avant une tempête. Près de 1000 clients avaient alors été privés de service.

Le propriétaire de l’entreprise de déneigement Boréale Centre d’Entretien Extérieur, Jamie Ouellette, de Beauport pense que c’est la compétition féroce dans les contrats de déneigement qui est la cause de ces actes de vandalisme. (Photo TC Media – Michel Bédard)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *