Actualités
14:00 13 janvier 2015 | mise à jour le: 13 janvier 2015 à 14:00 temps de lecture: 3 minutes

Le réservoir d’eau de Courville sera démoli

TRAVAUX PUBLICS . Plusieurs projets sont inscrits au programme triennal d’immobilisations 2015-2017 dans l’arrondissement de Beauport. Souhaitée par de nombreux résidents du secteur de l’avenue Larue depuis quelques années, la démolition du réservoir d’eau potable de Courville est maintenant confirmée et devrait se réaliser l’automne prochain.

«L’ajout d’une nouvelle conduite d’aqueduc qui consolide actuellement l’ensemble du secteur de Beauport fait en sorte que ce réservoir n’est plus requis. On profitera de cette démolition pour réaménager le parc Blancardin au bénéfice des nombreuses familles du quartier», a souligné au Beauport Express, la conseillère du district de la Chute-Montmorency-Seigneurial, Julie Lemieux.

Le coût du démantèlement est estimé à 350 000$. Les travaux seront réalisés en sections de sorte qu’il est impossible pour le moment de savoir combien de temps durera l’opération. La Ville de Québec doit attendre à l’automne avant de débuter ces travaux afin de respecter les contrats de location signés avec les trois entreprises de télécommunications qui y ont placé au sommet des équipements de réception et de transmission, Bell Mobilité, Rogers et Telus.

L’annonce de cette démolition réjouira les citoyens de ce secteur de Courville qui avaient déposé il y a quelques années au conseil d’arrondissement de Beauport une pétition signée par 262 personnes demandant aux élus la disparition de cette tour d’eau de leur paysage en raison de la prolifération des antennes de télécommunications et des dangers qu’elle représentait à leurs yeux pour ceux qui y montent pour jouer ou pour relever un défi.

Un réservoir utilisé à pleine capacité

Implanté sur la rue Blancardin entre les années 1965 et 1970, ce réservoir en métal a été utilisé à pleine capacité parce que le volume d’eau servait aussi à garantir une protection incendie adéquate au secteur.

Selon les données du service des travaux publics de la Ville de Québec, le volume d’eau de la tour de Courville était de 4 566 mètres cubes et sa hauteur d’eau maximale de 45,7 mètres. Plus le réservoir était plein, plus le volume de protection était élevé. La hauteur d’eau dans le réservoir déterminait le niveau de pression dans le réseau d’aqueduc du secteur.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *