Actualités
14:52 14 juillet 2015 | mise à jour le: 14 juillet 2015 à 14:52 temps de lecture: 2 minutes

Villa des nobles gens : pas de réouverture prochaine, tranche le CIUSS

Le propriétaire de la Villa des nobles gens de Beauport recevra mardi le détail des manquements qui lui sont reprochés, indique le CIUSS de la Capitale-Nationale. Les autorités ne prévoient pas la réouverture prochaine de la résidence évacuée vendredi en vertu d’irrégularités, dont la présence de médicaments périmés et l’absence d’un lavabo dans la pharmacie.

Le propriétaire de la Villa des nobles gens, Claude Rousseau. 

Photo TC Media – Marika Vachon-Plante

Mardi matin, Claude Rousseau redoutait que l’avis ne contienne de nouveaux blâmes, parce qu’il s’expliquait mal le fait de devoir garder ses portes fermées au-delà de la fin de semaine. «La dame nous avait dit que si on faisait ce qu’il fallait en fin de semaine, on pourrait rouvrir lundi», a-t-il déclaré. «On s’est retroussé les manches et on l’a fait.»

«La balle est dans son camp»

«Je ne sais pas qui aurait pu lui dire cela, parce que ce n’est pas la position que nous avons», réfute Carl Dumais, directeur adjoint du programme de soutien à l’autonomie des personnes au CIUSS. «Je peux vous dire que ce n’est pas une question de lavabo et de pilules», précise-t-il.

Le CIUSS de la Capitale-Nationale justifie l’évacuation de vendredi par un manque de conformité récurrent à divers avis. «La balle est désormais dans le camp [du promoteur] par rapport à sa capacité à se conformer» aux exigences de la loi qui encadre les résidences pour personnes âgées, tranche M. Dumais. L’avis qui lui sera transmis mardi «fait partie du processus d’accompagnement du promoteur», conclut-il.

 

 

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *