Actualités
19:35 14 janvier 2014 | mise à jour le: 14 janvier 2014 à 19:35 Temps de lecture: 3 minutes

Lancement du projet «Rendez-vous Royal»

L’Approche territoriale intégrée (ATI) Giffard-Montmorency et le Centre communautaire Le Pivot ont procédé, ce matin, au lancement du projet «Rendez-vous Royal», un lieu invitant les gens à partager leur vie quotidienne et se créer un réseau social.

Aménagé au rez-de-chaussée du Centre de loisirs Le Pavillon Royal grâce à la participation de plusieurs partenaires, ce nouvel espace est animé par deux personnes, Jean-Paul Lemoyne, travailleur de milieu, et Fernanda Gomes, intervenante culturelle du volet immigration, du mardi au jeudi de 13 h à 16 h, ainsi que le vendredi de 13 h à 14 h.

«Le «Rendez-vous Royal», c’est aussi un milieu de vie qui se veut un espace de référence, d’écoute, d’éducation et d’accompagnement. Une personne formée et informée sur tout ce qui est en lien avec la santé et le mieux-être de la population y est présente pour accueillir des gens de tous âges», souligne Ginette Faucher, directrice générale du Pivot, organisme porteur du projet.

Des besoins à combler

Engagé il y a trois mois comme travailleur de milieu, Jean-Paul Lemoyne a rencontré depuis au-delà de 20 organismes communautaires de l’arrondissement de Beauport. Cette démarche lui a permis de comprendre qu’il y a des besoins à combler et qu’il y a des ressources pour le faire.

«Pour un je suis un phare, pour l’autre je suis un passeur. Mon travail, en fait, est de créer le lien entre la personne que je rencontre et la ressource dont elle a besoin. La partie «bureau» est déjà bien amorcée et le reste se fait sur le terrain avec de l’observation et des rencontres dans les lieux publics», confie M. Lemoyne qui marche dans le quartier Giffard pour se rendre aux Galeries de la Canardière ou au restaurant Tim Hortons pour qu’on le remarque.

«Petit à petit, à partir d’une simple salutation de la tête, j’en viens à communiquer avec certaines personnes, dont l’âge et la situation sociale varient. La beauté de ce projet, c’est qu’il consiste aussi à se déplacer vers des gens vivant en situation de pauvreté et d’isolement. J’ai déjà eu la visite de quelques travailleurs de Vélo Vert. On devrait se revoir. La suite se fera au jour le jour», mentionne M. Lemoyne.

À part les subventions salariales accordées par Emploi et Solidarité sociale du gouvernement du Québec, le projet bénéficie d’un soutien financier de 29 520 $ de la Conférence régionale des élus de la Capitale-Nationale, de 18 200 $ de l’Arrondissement de Beauport et de 10 150 $ de Centraide

Pour plus d’information, on peut rejoindre M. Lemoyne au 418 666-2371. Beauport Express, membre du Groupe Québec Hebdo.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *