Actualités
20:33 10 septembre 2014 | mise à jour le: 10 septembre 2014 à 20:33 temps de lecture: 3 minutes

Des propriétaires de la rue Dugas redoutent le prochain hiver

SERVICES MUNICIPAUX. Une pétition signée par une quarantaine de propriétaires de la rue Dugas dans le Vieux-Beauport a été déposée, hier soir, au conseil d’arrondissement de Beauport pour demander à l’administration municipale que le stationnement soit défendu du 15 décembre au 15 avril sur le côté ouest de cette rue par mesure de sécurité.

C’est après plusieurs années de frustration à la suite de l’implantation de trois immeubles d’habitation à loyers modiques sur la rue Jean-Boutet que ces propriétaires ont décidé de passer à l’action et sensibiliser les élus à leurs problèmes.

«Ce n’est pas un caprice, car les résidents de ces logements possèdent des véhicules récents quand ils n’en possèdent pas deux, dont un toujours stationné dans la rue. C’est l’orgie lors des tempêtes de neige. Ils se stationnent n’importe où et n’importe comment sans se soucier de laisser nos entrées libres. Ces personnes nous accusent même de casser les vitres de leurs véhicules en soufflant de la neige dessus», a déploré Yvan Dufour avant de déposer la pétition à la présidente de l’arrondissement, Marie France Trudel.

Une question de sécurité

Redoutant le prochain hiver, M. Dufour a affirmé que les employés de la ville affectés au déneigement étaient incapables de déblayer convenablement la rue lors de chutes abondantes de neige.

«Quand vient le temps de souffler la neige, le contremaître de la ville qui précède le souffleur ne fait même pas remorquer leurs véhicules de peur de se faire chicaner. Assez, c’est assez ! C’est une question de sécurité. En cas d’incendie, l’accès à nos domiciles devient très difficile, voire impossible, ce qui peut mettre des vies en péril. J’ai dû faire venir l’ambulance deux fois l’hiver dernier et elle a eu de la difficulté à se rendre chez moi et avoir accès à mon entrée en raison du mauvais déneigement et des autos qui encombraient la rue des deux côtés», a raconté M. Dufour.

Une demande bien entendue

Mise au fait de ce problème, Mme Trudel a tenu à rassurer les signataires de la pétition en mentionnant que ce dossier sera immédiatement transmis pour analyse au technicien à la circulation de l’arrondissement.

«Le conseil reviendra sur ce sujet lors de sa prochaine séance publique d’octobre», a répondu Mme Trudel appuyée par le conseiller municipal du district de Robert-Giffard, Jérémie Ernould, qui a offert toute sa collaboration aux citoyens pour améliorer leur qualité de vie.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *