Actualités
19:31 6 mai 2013 | mise à jour le: 6 mai 2013 à 19:31 Temps de lecture: 2 minutes

Institut universitaire en santé mentale de Québec:une vidéo pour combattre les préjugés

L’Institut universitaire en santé mentale de Québec (IUSMQ) souhaite changer le regard des gens sur la maladie mentale et livrer bataille aux préjugés durant la Semaine nationale de la santé mentale. Pour arriver à ses fins, des usagers et des membres du personnel ont réalisé une vidéo virale mettant en vedette une cinquantaine de personnes impliquées dans un combat d’oreillers.

La vidéo est disponible sur le site http://www.changeonsleregard.info. Le directeur général de l’IUSMQ, Dr Simon Racine, tenait à être présent lors du tournage de la vidéo. «Ce qu’on voulait aujourd’hui, c’est d’attirer l’attention des gens afin de jeter un regard différent sur la santé mentale. À partir d’une activité amicale et loufoque, on veut que les citoyens comprennent qu’il faut considérer la maladie mentale au même titre que la maladie cardiaque ou le cancer, et enfin enlever tous nos préjugés défavorables sur ce trouble de santé» a-t-il expliqué.

En outre, le site présente de l’information générale pour démystifier la maladie mentale, des ressources pertinentes, tant pour les personnes atteintes de maladie mentale que pour leurs proches, ainsi que des entrevues livrant différents regards sur le sujet.

Problème de société important

La maladie mentale atteint une personne sur cinq au Canada. Presque la moitié des personnes atteintes le cachent à leur famille de peur d’être jugée et le 2/3 d’entre elles hésitent à chercher de l’aide pour cette même raison.

«C’est en changeant ce regard sur la maladie mentale qu’on incite les personnes qui en souffrent à entreprendre des démarches. Ces personnes ne sont pas seules. L’aide existe et l’entourage peut faire la différence. Nous souhaitons envoyer un message sur notre responsabilité collective de livrer bataille aux préjugés afin que les personnes aux prises avec la maladie mentale puissent se réapproprier une vie citoyenne satisfaisante et contributive », ajoute le directeur général de l’Institut.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, la maladie mentale deviendra d’ici quelques années la deuxième cause de détresse et d’invalidité au travail, devancée seulement par les maladies cardiovasculaires.

Voici le lien de la vidéo: http://youtu.be/IkIO62yr0bc

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *