Actualités
21:11 10 mars 2013 | mise à jour le: 10 mars 2013 à 21:11 temps de lecture: 3 minutes

Décès de Serge Bélisle: «Une tristesse inouïe»

Le maire de Québec, Régis Labeaume, et le chef de police de Québec, Michel Desgagné, ont déploré la perte de l’ex-chef du Service de police de la Ville de Québec, Serge Bélisle. Celui-ci est mort peu après 8h, dimanche, suite à des complications d’une infection pulmonaire survenues au court des dernières 48 heures.

«Il allait avoir 55 ans en avril prochain. C’était un colosse, un sportif extraordinaire. Ça a été un beau passage à la Ville de Québec. Il était droit et extrêmement respecté. C’est d’une tristesse inouïe», a commenté le maire Labeaume.

Quant à savoir si M. Bélisle bénéficiera de funérailles civiques, tout dépendra de la décision de sa femme. «Nous allons faire tout ce qui est nécessaire pour honorer sa mémoire. Tout dépendra des intentions de son épouse, que nous allons rencontrer dans les prochaines heures», a indiqué le maire de Québec, accompagné du chef de police de Québec, Michel Desgagné.

«Un grand ami»

Pour Michel Desgagné, Serge Bélisle était plus qu’un collège; il a aussi été un grand ami. «Il m’a beaucoup donné professionnellement, sa confiance, son support, mais il a été aussi un grand ami avec qui j’ai partagé de très bons moments en dehors du travail», a témoigné le chef de police de Québec, avec un trémolo dans la voix.

«Jusqu’à la dernière minute, Serge a toujours été très généreux de lui-même. Malgré sa maladie, il se préoccupait beaucoup des autres. (…) Il laisse sa marque pour l’ensemble de la communauté policière du Québec. Il a travaillé fort à l’Association des directeurs de police et a formé beaucoup de policiers pendant plusieurs années», a ajouté M. Desgagné.

Legs à Québec

Même si Serge Bélisle n’a été directeur que pendant cinq ans au Service de police de Québec, après avoir œuvré pendant 28 ans au Service de police de Laval, il a su faire sa marque, notamment en créant le corps de parade.

«Dans deux semaines, pour la Saint. Patrick, le corps de parade de Québec fera sa démonstration publique pour la première fois. On va penser très fort à lui. (…) Et même s’il semblait conservateur, c’était un gars très moderne dans son approche, dans sa vision stratégique», a exprimé le maire de Québec.

Serge Bélisle laisse dans le deuil sa femme, ainsi que son garçon et sa fille, âgés dans la vingtaine. «Il voulait partir dignement pour léguer à ses enfants une leçon de courage. On peut dire mission accomplie», a conclu le maire Labeaume.

À lire aussi: Le cancer emporte l’ex-chef de police Bélisle

Groupe Québec Hebdo.

Les citoyens voulant transmettre un message de condoléances à la famille de Serge Bélisle peuvent écrire à l’adresse suivante: relationsmedias@ville.quebec.qc.ca

Visiblement ébranlé par la mort de son ex-collègue et ami Serge Bélisle, le chef de police de Québec Michel Desgagné (à droite) n’a pas tari d’éloges à l’égard de ce dernier, tant du point de vue personnel que professionnel. De son coté, le maire Labeaume assure que tout le nécessaire sera fait pour honorer dignement sa mémoire. (Photo Véronique Demers)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *