Actualités
15:12 13 juin 2013 | mise à jour le: 13 juin 2013 à 15:12 temps de lecture: 3 minutes

Non à la densification, oui aux rénovations dans Montmorency

Blotti entre la falaise et l’autoroute Dufferin-Montmorency, coupé d’accès au fleuve, le quartier Montmorency déjà tissé serré a beaucoup plus besoin d’un programme de rénovations subventionnées pour les habitations que d’incitatifs pour la densification urbaine.

C’est le cri du cœur lancé par quelques-uns des 50 citoyens présents dernièrement à l’assemblée de consultation du Conseil de quartier des Chutes-Montmorency qui conviait les résidents du quartier à s’exprimer sur la vision d’avenir du boulevard Sainte-Anne dans ce secteur de l’arrondissement de Beauport.

Réunis au Centre de loisirs Odilon-Blanchette de l’avenue Ruel, les participants ont émis plusieurs opinions déplorant, entre autres, les lacunes du transport en commun, le manque d’accès au fleuve pour les piétons, la vitesse excessive sur le boulevard Sainte-Anne et l’importance d’appuyer financièrement la rénovation des habitations du quartier.

«Il faut empêcher la densification dans Montmorency comme cela se fait sur le boulevard Sainte-Anne dans le secteur de Villeneuve. Ça prend un moratoire pour cesser ces nouvelles constructions près de chez nous et plutôt favoriser un programme de rénovations subventionnées pour les habitations du quartier. C’est ça que les citoyens ont besoin pour lui redonner un cachet», a mentionné Paul- André Blouin, un des résidents de longue date du secteur.

Mise en valeur du Parc de la Chute-Montmorency

Plusieurs citoyens ont aussi parlé de la nécessité de mettre en valeur le Parc de la Chute-Montmorency et de ses environs, incluant la petite chute plus à l’ouest connue sous le nom «Le voile de la mariée», qu’il faudrait rendre plus accessible avec de meilleurs aménagements.

Une résidente dans la trentaine a pour sa part émis que ça prendrait plus de commerces sur le boulevard Sainte-Anne. «Je demeure à Montmorency et il faut que je quitte mon quartier constamment en automobile pour aller magasiner ailleurs. C’est déplorable et il faudrait que cela s’améliore dans l’avenir si on veut que la population du secteur bénéficie de services adéquats de proximité ». D’autres personnes l’ont appuyée en ce sens en ajoutant que les touristes pourraient s’arrêter pour dépenser de l’argent et dynamiser l’économie locale.

Par ailleurs, un citoyen qui a participé à plusieurs rencontres de consultation de ce genre a résumé la soirée en mentionnant que cette assemblée avait lieu dans le but d’enjôler la population à l’approche des prochaines élections municipales de novembre.

 

 

Beauport Express, membre du Groupe Québec Hebdo.

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *