Actualités
20:52 29 juillet 2013 | mise à jour le: 29 juillet 2013 à 20:52 temps de lecture: 4 minutes

Fin du champ de pratique de Golf Beauport: des amateurs mécontents

La ville prévoit de déménager la piscine en lieu et place du terrain de pratique de Golf Beauport. Depuis 30 ans, des milliers d’amateurs et de passionnés viennent swinguer des balles. Même si les activités cesseront au 30 septembre, les golfeurs veulent montrer leur désaccord et déposeront une pétition au prochain conseil municipal, le 26 août.

La nouvelle est tombée comme un couperet pour tous ceux qui viennent s’entraîner sur le champ de pratique au Golf Beauport. «Ce sont des familles, des écoles, des camps de jours et des particuliers qui viennent ici», lance en colère Jacinthe Goupil. Cette cliente régulière n’en revient toujours pas. «La ville enlève un terrain qui sert sept mois dans l’année. Avec cette fermeture, il n’y aura plus aucun champ de pratique dans l’Est de la région», poursuit-elle.

Cette mauvaise nouvelle est confirmée par le directeur de Golf Beauport, Jacques Bélanger : «À la fin de la saison, le terrain d’exercice n’existera plus. Près de 25 000 golfeurs s’entraînent ici chaque année.»

Créer un pôle récréatif et culturel

La raison : l’investissement de la Ville de Québec dans un stade de soccer couvert. Et pour ce faire, la piscine doit être relocalisée. La Ville a décidé de la déménager sur un terrain qui lui appartient, celui de pratique de Golf Beauport.

«On a vraiment fait le tour de la question. L’objectif au départ était de conserver la piscine à sa place actuelle mais avec l’installation du stade de soccer, c’était impossible. Il a fallu trouver un terrain pour la déplacer. Avec l’agrandissement de la bibliothèque, cela va permettre de créer un pôle récréatif et culturel qui servira à l’ensemble de la communauté beauportoise», explique Julie Lemieux, membre du comité exécutif à la Ville de Québec.

Avec ce réaménagement, la Ville travaille également sur l’amélioration de la sécurité des piétons, des cyclistes et des patineurs. «Différents scénarios vont être examinés car il faut améliorer la sécurité», assure Julie Lemieux.

Une pétition mise en place

Jacinthe Goupil ne compte pas rester sans rien faire. Elle a lancé au début du mois une pétition, signée à ce jour par quelque 1 700 personnes. Elle la déposera au prochain conseil municipal. «Cette décision est aberrante. Je ne comprends pas. Nous sommes inquiets et la Ville ne veut rien entendre. Cette pétition, c’est peut-être un coup d’épée dans l’eau mais il faut que le maire écoute les citoyens», dit-elle.

La direction de Golf Beauport savait, depuis plusieurs années, que la Ville voulait reprendre ce terrain. «Nous sommes prêts à nous asseoir avec la direction du golf pour essayer de relocaliser le champ de pratique et essayer de voir s’il y a un terrain adapté à leurs besoins», explique Julie Lemieux.

«Cela fait quatre ans que je cherche un autre terrain et par deux fois la Ville a refusé mes choix. Là, c’est la fermeture. L’an prochain, 12 jeunes employés ne reviendront pas travailler ici. C’est la perte de la moitié de notre chiffre d’affaires. C’est triste car cela faisait 30 ans que ça roulait. Mon père a ouvert ce golf pour rendre ce sport accessible à tous et avec la fermeture du champ de pratique, c’est comme un retour en arrière où le golf sera seulement réservé à une certaine catégorie», déplore Jacques Bélanger.

La pétition est disponible au Golf Beauport. Une pétition en ligne a également été créée au www.change.org.

Beauport Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Jacinthe Goupil a lancé au début du mois une pétition, signée à ce jour par quelque 1 700 personnes. «Ce sont des familles, des écoles, des camps de jours et des particuliers qui viennent ici», explique cette cliente du Golf Beauport.

(Photo Isabelle Le Maléfan)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *