Beauport Express
13:35 13 janvier 2022 | mise à jour le: 13 janvier 2022 à 13:44 Temps de lecture: 3 minutes

Externat Saint-Coeur de Marie: Un urgentologue offre un atelier de premiers soins

Externat Saint-Coeur de Marie: Un urgentologue offre un atelier de premiers soins
Photo: Gracieuseté
Des élèves de l’Externat Saint-Coeur de Marie du secteur de Beauport ont dernièrement eu la surprise d’avoir droit à une initiation aux premiers soins dans le cadre de leur cours d’éducation physique. Et pas par n’importe qui! 

Pour l’occasion, l’urgentologue de l’Hôpital Saint-François-d’Assise et professeur agrégé à la faculté de médecine de l’Université Laval Daniel Rizzo ainsi que l’ambulancier Philippe Tremblay ont passé une demi-journée avec les enseignants Thomas Côté et Kevin Drouin. Ils ont introduit les jeunes des trois classes de sixième année aux différents principes de base en situation d’urgence.

«On leur a montré comment réagir en situation d’urgence, comment appeler les services 911, quoi faire ou ne pas faire, comment sécuriser les lieux, etc. On leur a montré aussi c’était quoi un défibrillateur, comment l’installer et l’utiliser. On a aussi abordé la désobstruction lorsque quelqu’un s’étouffe et comment utiliser un EpiPen. D’ailleurs, je me suis aperçu que même si plusieurs avaient des allergies, ils ne savaient pas comment s’en servir», raconte le Dr Rizzo. 

Grâce à ses nombreux contacts dans le monde de la santé, l’urgentologue a pu amener quelques mannequins de pratique afin de montrer aux élèves comment faire un massage cardiaque. «On a mis ça cool avec la musique de Saturday Night Fever qui a le bon beat pour faire le massage. Les jeunes se sont aperçu que ce n’était pas facile et que c’est fatigant», décrit-il. 

Un standard?

Il est important de noter que l’atelier offert par le Dr Rizzo et son acolyte ne remplace pas un cours de gardien averti ou de secourisme qui sont de plus longue durée. Toutefois, le médecin espère qu’il aura permis de convaincre les jeunes d’approfondir leurs connaissances en matière de premiers soins. Il estime également que des ateliers du genre devraient être inclus dans le cursus scolaire. 

«On part de loin! Je pense que ça devrait être un standard dans toutes les écoles. Tous les enfants de 6e année et même de 5e année devraient avoir une formation de ce genre. C’est majeur! Tu peux sauver une vie avec ça. Il y en a du monde qui meurt étouffé. J’en ai vu comme urgentologue! Même chose pour les réactions allergiques et l’usage des EpiPen. Un enfant arrive quelque part et trouve un adulte à terre, grand-papa, son père, sa mère… plutôt que de partir à courir comme une poule pas de tête, ben là il sait quoi faire. Les professeurs devraient aussi faire un peu de renforcement là-dessus pour ne pas qu’ils l’oublient», plaide le professionnel de la santé. D’ailleurs, il planifie déjà récidiver l’an prochain en offrant le même atelier. 

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  • Serge Richard

    Bravo : bon article , peut aider à stimuler l’intérêt chez les jeunes