Beauport Express
07:01 2 octobre 2021 | mise à jour le: 15 octobre 2021 à 10:43 Temps de lecture: 3 minutes

Bientôt un marché public à Beauport?

Bientôt un marché public à Beauport?
Photo: iStockLe projet de marché public est avant tout destiné à créer un service et une animation pour les résidents.

ACHAT LOCAL. Une initiative citoyenne lancée en septembre œuvre pour l’instauration d’un marché public dans l’arrondissement de Beauport. La discussion lancée sur Facebook réunit plus de 300 membres au moment d’écrire ces lignes et génère un véritable engouement sur la toile.

«Je n’ai pas de voiture et j’ai toujours aimé aller dans les marchés, j’allais à celui du Vieux-Port avec mes parents, et j’apprécie les bons produits frais», explique Marie-Hélène Ross, résidente de Beauport qui a créé le groupe de discussion sur les réseaux sociaux. C’est après avoir pris connaissance de l’instauration d’un marché à Cap-Rouge, qu’elle décide de lancer l’idée pour Beauport. «Je voulais voir la réaction des gens sur les réseaux sociaux pour un éventuel marché.» Bien que la discussion n’en soit qu’à ses débuts, elle avoue avoir cette idée depuis longtemps et bon espoir de voir un jour le projet abouti. «Je n’ai aucun doute qu’un élu dans Beauport nous appuie. Je suis convaincue que nous pourrons avoir de l’aide», dit-elle, assurée.

En collectif actif, le groupe de discussion s’organise pour imaginer le projet «un peu sur le modèle de celui de Limoilou» qui devra également se trouver à un endroit stratégique pour que l’ensemble des résidents puisse en profiter. «Je vois un côté rassembleur et accessible à ce marché. Qu’il soit de proximité aussi pour les aînés présents en nombre dans le secteur et les usagers des transports en commun», renchérit celle qui estime que le marché pourrait contribuer à redynamiser et attirer de nouveaux investisseurs dans l’arrondissement.

Revitaliser le secteur

Engagée dans de nombreux organismes communautaires de Beauport, elle constate que dans son quartier, le Vieux-Beauport, il manque cruellement de services de proximité «surtout pour une personne qui se déplace à pied ou en bus, déplore-t-elle. Il y a au moins quatre locaux vides, il n’y a pas de vie.» Le marché aurait vocation à mettre de l’avant les producteurs locaux mais aussi artisanaux dans un espace d’achat extérieur plusieurs fois par semaine. Dans les projections du groupe, le marché public pourrait prendre place au Pavillon Royal, au coin de l’église. Également des membres ont suggéré l’emplacement du stationnement Marcel Bédard pour accueillir le projet, «ce qui n’est pas fou, mais, c’est plus complexe de se rendre à cet endroit pour les usagers des bus», argumente-t-elle.

La concertation publique autour du sujet est donc lancée, le groupe de discussion est d’ailleurs passé d’une cinquantaine à plus de 300 membres actifs en très peu de temps. Consciente que le projet devra se réaliser en équipe, Marie-Hélène Ross recherche des bénévoles désireux de s’engager sur le long terme dans le projet pour créer un «noyau de gens impliqués» et concrétiser l’instauration d’un marché à Beauport.

Pour suivre le groupe sur Facebook: www.facebook.com/groups/375382227387222.

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Francoise Harvey

    Je viens de prendre connaissance avec grand plaisir, de l’article au sujet de l’instauration d’un marché public à Beauport, initiative de Mme Marie-Hélène Ross. Quelle bonne nouvelle, ça manque vraiment un marché public dans notre quartier. J’avais l’habitude d’aller au marché du Vieux Port, mais depuis sa fermeture je n’ai fréquenté aucun marché public et, ça me manque. Les marchés de quartier sont vivifiants, on y rencontre les producteurs locaux et on peut échanger avec des gens passionnées et sympathiques, autant producteurs que clientèle. Je me permet de partager avec vous un très beau souvenir d’enfance. Je demeurais à Limoilou mais près du Marché St-Roch (qui a été remplacé en 1987 par le Marché du Vieux Port) et chaque semaine on allait au marché avec une petite voiture sur roue, pour faire des provisions. Quels merveilleux souvenirs, on dégustait sur place de belles carottes fraîches, on était loin des mini-carottes d’épicerie, lavées au chlore.

    J’appuie la personne qui a suggéré l’emplacement sur le terrain d’Hydro sur ave Coubertin, en face du Mini-Put et de l’arrêt d’autobus. Aussi, le nouveau développement en chantier sur les terrains du Couvent des sœurs comptera 126 unités et des maisons unifamiliales. Le Vieux Bourg a un grand bassin de population et se serait GÉNIAL d’avoir notre propre marché public. Je suis persuadée que le projet de Mme Ross sera un grand succès avec l’appui de nos élus municipaux et la population.